Stade Toulousain et Castres
Le Stade Toulousain face à Castres | REMY GABALDA / AFP

Toulouse a toujours les crocs

Publié le , modifié le

Double champion de France en titre, le Stade Toulousain débute sa saison face à Castres pour l'ouverture du Top 14. Un derby explosif que les Toulousains abordent avec un effectif peu remanié, hormis la promotion comme entraîneur de William Servat.

Il y aura comme un parfum de revanche au dessus du stade Ernest-Wallon. Battu en demi-finale du Top 14 la saison dernière (24-15) par ces mêmes Toulousains, Castres aura à cœur d'effacer ce douloureux souvenirs. Les hommes de Laurent Labit pourront s'appuyer sur leur bonne préparation estivale, ponctuée par trois succès en autant de matches face à Carcassone (38-8), Glasgow (27-20) et les Harlequins (31-15) et sur un groupe stable renforcé par quelques recrues (Dulin, Garvey, Claassen, Samson, Wannenburg).

Servat aux commandes

Les Castrais auront face à eux une équipe de Toulouse déjà en forme grâce à leur bilan identique : trois victoires en amical face à Perpignan (25-24), Brive (22-20) et le Racing-Métro (27-21). Pour ce retour à la compétition après leur second sacre consécutif, une première depuis le doublé de Biarritz en 2005 et 2006, les Toulousains devront apprendre à vivre sans William Servat sur le terrain. Devenu entraîneur des avants, "la Bûche" devrait apporter sa touche personnelle. "C'est celui qui va nous mener vers de nouveaux succès", a convenu le capitaine Thierry Dusautoir.

Un effectif rajeuni

Contraint de recruter massivement à l'étranger l'an passé (McAlister, Burgess, Botha, Steenkamp) pour pallier ses nombreuses absences pendant le Mondial 2011, le Stade Toulousain a cette année ciblé ses arrivées avec le retour de Yoann Huget et rajeuni son effectif avec le centre Fickou et les piliers  Kakovin et Guillamon. Un atout pour Jean-Baptiste Elissalde, l'entraîneur des trois-quarts, qui va disposer "d'un groupe très proche de celui de la saison dernière et cela n'est pas plus mal". La continuité est donc de mise sur les bords de la Garonne et la cohésion collective en conquête et dans le jeu sera au rendez-vous dès les premières minutes. 

Le triplé en ligne de mire

Pour tenter de devenir la première équipe à réaliser le triplé depuis 15 ans – 4 titres pour Toulouse entre 1994 et 1997 – les hommes de Novès viseront un départ canon pour occuper les deux premiers rangs du Top 14 dès la 5e journée. "On va tout faire pour bien démarrer mais le plus important c'est d'être régulier car ce sont souvent ces équipes-là qui l'emportent à la fin", a soutenu Thierry Dusautoir. Malgré les titres, Toulouse n'est toujours pas rassasié.

Victor Patenôtre