Yoann Huguet
Yoann Huguet a marqué le dernier essai de Toulouse lors de sa victoire face aux Ospreys | AFP - PASCAL PAVANI

Toulouse s'impose face aux Ospreys (30-14) en Coupe d'Europe

Publié le , modifié le

Toulouse s'est imposé avec le bonus offensif face aux Ospreys (30-14) lors du troisième match de poule de la H Cup. Une victoire qui offre aux hommes de Guy Novès sept points d'avance sur leur adversaire du jour et les met en position idéale pour la qualification.

Trois matchs, trois victoires. Toulouse continue son carton plein sur la scène européenne. Son adversaire du jour, les Galois d'Ospreys ont offert une belle résistance malgré leur effectif diminué mais ont dû s'incliner (30-14). Une victoire qui fait du bien, d'autant plus que les hommes de la ville rose l'ont accompagné du bonus offensif. L'avenir européen de Toulouse se dessine sous les meilleurs auspices.

Un 34e essai pour Vincent Clerc

En tête de la poule 2 avant la rencontre, Toulouse avait aussi l'avantage de jouer à domicile. Ce samedi, devant leur public du au stade Ernest-Wallon, les hommes de Guy Novès ont pris le match par le bon bout en plantant deux essais en début de rencontre. Le premier dès la 7e min, par l'intermédiaire de Fritz, après une touche sur la ligne des 22 adverse et un exploit individuel. Le second à la 16e grâce à Nyanga encore à la récupération d'une touche. Archis-dominateurs, les Toulousains allaient pourtant se faire surprendre un peu avant la pause. Fotualii (33e), le demi de mêlée des Ospreys jouait rapidement une pénalité pour filer au travers de la défense. 12-7) à la pause.

En deuxième période le recordman d'essais en H Cup, Vincent Clerc, allait lui aussi y aller de sa réalisation (55e) en aplatissant en coin. Son 34e essai en Coupe d'Europe ! Il était bientôt imité par Johnston à la suite d'une pénaltouche et qui venait assurer le bonus offensif des siens. La victoire en poche, Huget s'est invité à la fête (74e). Une dernière pénalité de Doussain soignait les stats (30-14). Les Toulousains ont fait le job. La semaine prochaine, ils retrouveront les Gallois une fois de plus, mais en terre étrangère cette fois.

Déclarations :

Vincent Clerc (trois-quarts aile du Stade toulousain): "On a été plutôt bon en défense. On a joué toute la fin de la première mi-temps sous pression, malgré tout on ne s'est pas affolé et avec le vent dans le dos en seconde, on a occupé le terrain et avec une très grosse conquête, notamment une grosse mêlée, on a réussi à marquer des essais et gagner pour prendre le bonus offensif. Par rapport à Trévise, qui nous a servi de leçon, on a su être patient, construire notre victoire et avoir ce point de bonus offensif. Le bonus était important parce que Leicester l'avait pris contre Trévise et si on voulait rester dans la course pour la première place, il fallait ce point supplémentaire. Les Ospreys ont cette capacité de proposer des temps de jeu de plus d'une minute qui souvent paient par des essais. On a réussi à les contrer un peu dans ce secteur, mais ce sera plus difficile la semaine prochaine".

Guy Novès (manageur du Stade toulousain): "On a démarré le match correctement. On a eu un peu de réussite au moins sur un essai. En première mi-temps, on a pressé l'adversaire, on a été sérieux et marqué deux essais contre le vent. Après il y a eu sûrement une forme de relâchement mais il y a surtout le vent qui appuie le jeu au pied des Gallois. Les Ospreys c'est une équipe capable de se passer le ballon, on l'a vu à la fin. On savait qu'en seconde mi-temps on aurait l'appui du vent, on l'a utilisé de façon sérieuse, immédiate, ce qui nous a permis de produire du jeu et les étouffer sur les nombreuses mêlées et les ballons portés. L'objectif sur les matches aller est atteint, le bonus est important et c'est la cerise sur le gâteau. Maintenant, on sait que cela sera très dur chez eux".

Voir la video