Coupe d'Europe Toulouse Harlequins Bouilhou ballon en main plaqué 01 2010
Jean Bouilhou pris par la défense | AFP - Pascal Pavani

Toulouse-Harlequins : Le combat des chefs

Publié le , modifié le

Le duel que se livrent depuis trois mois Toulouse et les Harlequins de Londres dans la poule 6 de la Coupe d'Europe connaît son dénouement à distance vendredi lors de la 6e et dernière journée, avec leurs déplacements à Gloucester et au Connacht (21h00 française). Après cinq journées, deux points séparent les leaders du Top 14, premiers, de leurs rivaux, leaders du Championnat d'Angleterre.

Un nul à Gloucester peut suffire au Stade Toulousain pour terminer en tête (si les Harlequins ne gagnent pas avec le bonus offensif) mais les Toulousains ne veulent pas calculer. Pour rester maître de leur destin, il doivent d'abord gagner et, selon la tournure de la rencontre, aller chercher le bonus offensif, pour pouvoir prétendre à l'une des quatre places de meilleur premier, synonyme de quart de finale à domicile. Le manager Guy Novès a fait de cette rencontre "LE rendez-vous de la première partie de saison" face à une équipe anglaise certes hors course mais qui a malmené les Harlequins sur leur pelouse le week-end dernier avant de s'incliner (20-14) et qui avait posé des difficultés à son équipe lors de la première journée (21-17).

Devant un tel enjeu, il ne faut pas s'attendre à du grand spectacle de la part des quadruples champions d'Europe, qui rechercheront avant tout l'efficacité.Le Stade, qui reste sur quatre victoires remportées sur des scores fleuves (37,5 points marqués en moyenne) en Top 14 et en Coupe d 'Europe , a toutes les raisons d'avoir confiance, mais garde en mémoire son difficile succès de l'aller. "C'est une équipe qui envoie beaucoup de jeu. Même s'ils sont éliminés, je ne pense pas que cela va changer grand-chose car ils vont jouer sur la fierté face à nous", prévient le trois-quarts centre Yannick Jauzion.

"On va essayer d'être pragmatique en prenant les points quand ils se présenteront. Je peux vous garantir que si nous avons une pénalité à 50 mètres on la prendra et on ne tapera pas en touche", annonce Novès avec un sourire. Le manager toulousain a d'ailleurs choisi l'option du réalisme en titularisant notamment à l'ouverture Lionel Beauxis, impitoyable buteur lors de ses trois derniers matches (79 points au total), et sept autres internationaux français (deux autres débuteront sur le banc). Toulouse est programmé pour gagner.

Les équipes:
Gloucester: May - Sharples, Tindall, Fuimaono-Sapolu, Simpson-Daniel -  Burns, Lawson - Qera, Narraway, Strokosch - Brown, Hamilton - Harden, Lawson,  Wood. Remplaçants: Gloucester: Dawiduik, Murphy, Knight, James, Cox, Lewis, Mills, Trinder.
Toulouse: Médard - Matanavou, Jauzion, Poitrenaud, Donguy - Beauxis,  Burgess - Dusautoir, Picamoles, Nyanga - Albacete, Maestri - Johnston, Servat,  Steenkamp. Remplaçants: Tolofua, Human, Poux, Lamboley, Doussain, Bouilhou, Clerc, Sowerby

Les Harlequins devront batailler en Irlande

Au Sportsground de Galway, la tâche sera également compliquée pour les Harlequins face au Connacht, la plus petite des quatre provinces irlandaises. Derniers de la poule malgré de vaillants débuts dans la compétition, les Irlandais entendent en effet jouer à fond leur dernière chance d'accrocher un premier succès en Coupe d'Europe. Le défi s'annonce relevé face aux Anglais, emmenés par Nick Easter, Chris Robshaw et Mike Brown, qui ne laisseront rien passer car même si Toulouse gagne, une victoire leur permettrait de postuler à une des places de meilleur deuxième. Les autres billets qualificatifs pour les quarts de finale se joueront samedi et dimanche. Avant la dernière journée, seuls les Irlandais du Munster et du Leinster sont déjà qualifiés.

AFP