Timoci Matanavou
Timoci Matanavou passe les Biarrots | CABANIS / AFP

Toulouse cherche le quart

Publié le , modifié le

Premier du Top 14, premier de sa poule européenne, le Stade Toulousain est dans les meilleures dispositions au moment de recevoir les Harlequins de Londres en direct sur France 2 et sur sport.francetv.fr à 16h. Une victoire sera synonyme de qualification pour les phases finales avant de viser un quart à domicile. La mission de Castres s’annonce difficile à Northampton, déjà éliminé mais désireux de mettre fin la spirale de défaite.

Toulouse sur ses gardes

Les Toulousains peuvent s'ouvrir un boulevard vers les quarts de finale s'ils engrangent une quatrième victoire. Après avoir impitoyablement fait tomber de leur piédestal les Harlequins de Londres (21-10), qui restaient sur 14 victoires en 14 matches, ils peuvent les écarter définitivement de la course à la première place. En prévision d'un match intense, l'encadrement toulousain a fait tourner tout en se constituant un banc royal (Burgess, Nyanga, Picamoles, Fritz...). Le pilier international Jean-Baptiste Poux, un temps annoncé forfait pour une blessure aux ischio-jambiers, est sur le banc.

Impressionnant de maîtrise en attaque comme en défense, impeccable en conquête, Avec un gabarit assez classique (1,85 m, 86 kg) mais une impressionnante pointe de vitesse, l’ailier fidjien Timoci Matanavou, auteur de deux essais au Stoop, sera encore l’un des armes du trident du champion de France avec Maxime Médard et Vincent Clerc. Pas d’excès de confiance du côté des Toulousains qui s’attendent à une grosse réaction anglaise. Le leader du Top14 A SUIVRE en direct sur France 2 et sur sport.francetv.fr à 16h.

Castres sans illusions

Castres a retrouvé le chemin du succès le week-end dernier contre les vice-champions d'Europe de Northampton (41-22). Sans grand espoir comptable, les Tarnais veulent avant tout confirmer leurs progrès avant leur match de Top 14 à Bayonne vendredi prochain. Face à des Anglais hors course après avoir perdu leurs trois premiers matches mais en quête de rachat, le spectacle devrait être donc au rendez-vous. La tension sera en revanche palpable au Thomond Park de Limerick où la province irlandaise du Munster reçoit les Scarlets. En cas de victoire sur leur pelouse, où ils n'ont plus perdu en Coupe d'Europe depuis le 20 janvier 2007, les doubles champions d'Europe peuvent lâcher leur principal concurrent qu'ils ont déjà dominé le week-end dernier (17-14).

Mathieu Baratas