Gareth Davies (Cardiff Blues)
Gareth Davies (Cardiff Blues) marque l'essai qui permet à Cardiff de battre Toulon | ADRIAN DENNIS / AFP

Toulon trop court

Publié le , modifié le

Toulon s'est incliné (19-15) à Cardiff samedi lors de la 2e journée de Coupe d'Europe. Pour avoir choisi un jeu restrictif, visant à pousser leurs adversaires à la faute, dans des conditions difficiles sous la pluie galloise, les champions d'Europe se sont faits prendre à leur propre piège. Les Varois ont souvent dominé, notamment en conquête, mais ils n'ont jamais inscrit l'essai qui aurait pu faire toute la différence alors que la victoire semblait largement à leur portée.

Sans doute la pluie toute britannique qui s'est abattue une heure durant sur la pelouse de Cardiff, n'a-t-telle pas permis aux deux équipes d'emballer la rencontre, et de donner de la vie au ballon ? Mais plus prosaïquement, les Toulonnais qui semblaient pourtant mieux armés, se sont épuisés dans des relances  au près et des rucks pas toujours très maîtrisés, pour mettre les Gallois en difficulté. Bousculés dans ces phases de combats, les Blues ont commis beaucoup de fautes, ce qui a permis à Jonny Wilkinson d'engranger les pénalités.

Mais dans cette tactique où ils se sont plus appliqués à pilonner qu'à véritablement transpercer le premier rideau défensif, les hommes de Bernard Laporte se sont aussi parfois mis en porte-à-faux, laissant les buteurs gallois, Halfpenny en tête, faire jeu égal. (6-6, à la pause). Malgré tout, Toulon menait encore de trois petits points (15-12) à deux minutes de la fin.  C'est alors que le demi d'ouverture Gareth Davies, entré en jeu en cours de match, s'est engouffré dans une rare brèche ouverte dans la défense du RCT (78e).     

Ce résultat complique les calculs des champions d'Europe en titre dans la poule 2 où figurent également les Exeter Chiefs et les Glasgow Warriors qu'ils ont battus la semaine dernière au stade Mayol (51-28). "Le contenu est décevant", a confié le coach Bernard Laporte. "On fait trop de fautes de main, on n'arrive  pas à sortir de notre camp, on ne trouve pas une touche et notre alignement a  été catastrophique. On a un gros manque de maîtrise et devant, on est amorphe.  Personne ne court plus. Comme je leur ai dit: on a pris dix ans en six mois! Il  n'y a pas de rythme et malgré ça, on doit gagner cent fois face à une équipe de  Cardiff moyenne. On a été minable."

Christian Grégoire