Toulon-Biarritz, un challenge français

Toulon-Biarritz, un challenge français

Publié le , modifié le

La finale du Challenge européen met aux prises deux clubs de l'hexagone, le Rugby Club Toulonnais et le Biarritz Olympique. Sur la pelouse du Stoop qui jouxte le stade de Twickenham, Provençaux et Basques auront à cœur de s'octroyer le trophée de la "petite" Coupe d'Europe. En cas de succès, le BO sera qualifié pour la H Cup. Si le Ercété l'emporte, le Stade Français obtiendra le dernier ticket.

RETROUVEZ EN DIRECT LA FINALE DE LA CHALLENGE CUP ENTRE TOULON ET BIARRITZ

Il y a 20 ans presque jour pour jour, Toulon dominait Biarritz en finale du championnat de France (19-14) et s'octroyait le droit de soulever un troisième Bouclier de Brennus. Ce vendredi soir à Londres, les successeurs d'Eric Champ et Serge Blanco vont en découdre pour l'attribution d'un trophée que personne n'entend négliger. Pour les Biarrots, il s'agit même de l'occasion de sauver une saison difficile où le maintien a été assuré sur le tard.

Imanol Harinordoquy, 3e ligne et capitaine de Biarritz, évoque "une double carotte" en cas de victoire avec une qualification pour la prochaine Coupe d'Europe, inespérée au regard de la saison du BO. "Ca serait bien de ne pas trop la jouer mais de la gagner vendredi soir ! C'est une compétition qui est quand même de plus en plus mise en avant, un peu moins en France mais qui est quand même réputée, reconnue, de plus en plus jouée par les clubs. Elle était mise un peu de côté il y a quelques années, mais plus vraiment aujourd'hui, avec de belles équipes, de belles rencontres. Nous, on s'y est accroché à cette compétition, dans cette saison compliquée, en passant ce quart (victoire aux Wasps, 26-23) puis la demi-finale (face à Brive, 19-0). Ce sont des matches que l'on n'a pas eu envie de lâcher. On a envie d'aller jusqu'au bout".

Laporte pense au Racing

Motivation identique pour les Varois même si les Rouge et Noir restent d'abord focalisés sur le Top 14. Le trois-quarts centre Mathieu Bastareaud, victime d'une facture à la main à la mi-avril, fait partie du groupe de 25 joueurs retenus mardi par Bernard Laporte. "Mathieu Bastareaud, ça va, mais on ne prendra aucun risque, je veux qu'il soit à 100%", a déclaré l'ancien sélectionneur national.

"On est très heureux de jouer cette finale mais on ne va prendre aucun risque avec les joueurs, je ne cache pas que l'objectif principal c'est le barrage du Top 14", une semaine plus tard à Mayol contre le Métro-Racing, a ajouté l'entraîneur qui a retenu un groupe de 25 joueurs sans surprise. Victime d'une entorse à un genou le week-end dernier contre Lyon, le pilier droit Davit Kubriashvili est également opérationnel.

Jerome Carrere