Vincent Clerc, Aurélien Rougerie : les papys flingueurs

Vincent Clerc, Aurélien Rougerie : les papys flingueurs

Publié le , modifié le

Vincent Clerc et Aurélien Rougerie vont bien, merci pour eux. L’ailier du Stade Toulousain (34 ans) et le centre de Clermont (35 piges) assument parfaitement le crépuscule de leur brillante carrière en continuant de régaler les foules et d’apporter leur expérience au sein de deux des équipes les mieux pourvues du Top 14. Encore excellents malgré le poids des ans, les deux ex-internationaux continuent de profiter de chaque moment passé sur le terrain. Mieux, ils visent tous deux -avant le retraite- le record absolu d’essais marqués dans l’élite.

Comme le bon vin, ils se bonifient avec l’âge. Ils, ce sont Vincent Clerc et Aurélien Rougerie, deux des meilleurs attaquants français de ses quinze dernières années. A l’heure où d’autres ont déjà raccroché, le Toulousain et le Clermontois repoussent encore leurs limites et restent fixés sur leurs objectifs de fin de saison : le Bouclier de Brennus et, cerise sur le gâteau, le record du nombre d’essais inscrits dans le championnat de France.

Juste derrière Laurent Arbo

Ce record est pour l’instant détenu par le Catalan Laurent Arbo (43 ans) avec le nombre mythique de 100. L’ancien ailier explosif de Perpignan, Brive, Pau, Castres et Montpellier, avait inscrit son 100e essai le 17 novembre 2006 contre le Stade Français. Rougerie (93 essais) et surtout Clerc (97 en comptant ses deux réalisations de dimanche soir face à Paris) peuvent donc s’offrir ce record dans les mois voir les semaines qui viennent.

A condition de jouer, ce qui n’est pas toujours le cas pour les deux trois-quarts qui ont fait les beaux jours du XV de France (finalistes de la Coupe du monde 2011, victorieux du Tournoi des 6 Nations trois fois avec Grand Chelem à deux reprises). Hugo Mola et Franck Azéma, leurs coachs respectifs, les gèrent très bien afin qu’ils puissent donner régulièrement leur pleine mesure.
Aurélien Rougerie, qui disputera une ultime saison sous le maillot des Jaunards en 2016-17, est le papa des lignes arrières auvergnates. Il effectue des prestations solides depuis quelques mois et continue de marquer de temps en temps même s’il a dû laisser filer Vincent Clerc dans la chasse au record.

Vincent Clerc, homme de records

Le Stadiste revient très fort en 2016 comme le prouvent ses deux essais de dimanche au Stadium (une percée en plein cœur de la défense parisienne après un raid de Louis Picamoles et un autre, plus classique, en finisseur sur l’aile droite). Chasseur d’essais né, le natif d’Echirolles a doublé son total de la saison (4 désormais). Il est également le meilleur marqueur d’essais de l’histoire de la Coupe d’Europe (36 essais), le meilleur marqueur d’essais de l’équipe de France en Coupe du monde (11) et le deuxième marqueur de l’histoire des Bleus derrière le mythique Serge Blanco (34 en 67 matches contre 38 en 93 capes, Aurélien Rougerie étant dans le top 10 avec 22 essais en 71 rencontres).

En passe de s’emparer du record d’Arbo, peut-être avant début juin (il reste 7 journées plus les play-offs si Toulouse se qualifie, ce qui semble bien parti), Vincent Clerc est en négociations avec le Stade Toulousain pour prolonger d’un an, et terminer son aventure dans l’élite au printemps prochain, comme son compère Aurélien Rougerie. En espérant que les deux aient franchi le mur du cent.

Grégory Jouin @GregoryJouin