Vern Cotter
L'entraîneur de Clermont, Vern Cotter | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Vern Cotter prêt à démissionner

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Clermont, Vern Cotter, à qui il restait un an de contrat, a présenté sa démission mercredi, à la suite d'une interview qu'il a donnée au quotidien "La Montagne" et qui n'a pas eu l'heur de plaire au président Fontès qui le lui a fait savoir. Dans ses propos, l'entraîneur interpellait de façon virulente certains joueurs et dirigeants du club. La suite donnée à cette démission sera évoquée lundi lors d'un conseil d'administration.

C'est en tout cas ce qu'a précisé le président du club dans un communiqué: "J’ai pris connaissance de l’interview donnée par Vern Cotter à la presse. Les propos tenus par notre entraîneur m’ont stupéfait et profondément déçu car aux antipodes de son comportement habituel envers nos joueurs et notre club. Ce même jour Vern m’a informé que suite à ses déclarations, il me proposait sa démission. J’ai pris acte de sa proposition et décidé avec Eric de Cromières de convoquer un conseil d’administration du club qui se tiendra le lundi 3 juin prochain, pour statuer sur cette situation."

Un "manque de leaders"

Après les défaites en finale de Coupe d'Europe face à Toulon (16-15) le 18 mai et l'élimination face à Castres (25-9) en demi-finale de Top 14 samedi dernier, le coach néo-zélandais a mis les pendules à l'heure. "Mon regret principal est que l'on a travaillé pour (la finale de Coupe d'Europe à) Dublin sur les choix et la gestion du match avec les leaders, et que ces leaders de jeu ont été absents", a-t-il déclaré au quotidien. "Les soldats étaient là mais pas la gestion. Je n'élude pas mes responsabilités. Je regrette d'avoir fait confiance à deux ou trois joueurs", ajoute-t-il en citant notamment l'ouvreur Brock James. Cotter a également visé l'équipe dirigeante du club, qui sera reprise en main la saison prochaine par Eric de Cromières.

"Des choix durs devront être faits. On manque de leaders dans les matches couperets. Ce constat va devoir être pris en compte maintenant. Car ça va devenir de plus en plus difficile quand je vois comment certains clubs s'arment. Il va falloir frapper fort! Et cela vaudra surtout pour l'année d'après (2014-2015). Aux gens en place de prendre leurs responsabilités", assène-t-il, en pointant des soucis dans le recrutement. 

Cotter avait déjà annoncé son départ pour juin 2014, date à laquelle il devait prendre en mains l'équipe nationale d'Ecosse. Avec cette épisode inattendu, il pourrait bien s'en aller de façon prématurée. Ce qui ne sera pas sans poser ds problèmes pour le club auvergnat pour lui trouver rapidement un successeur.

Christian Grégoire