Serge Blanco et Laurent Rodiguez portrait Biarritz 04 2010
Serge Blanco et Laurent Rodiguez (Biarritz) | AFP - Jean-Pierre Muller

Un mois de suspension pour Blanco

Publié le , modifié le

Le président du Biarritz olympique Serge Blanco a été suspendu quatre semaines et son talonneur Arnaud Héguy vingt semaines pour leur attitude envers un arbitre. Pour incorrection envers l'arbitre, le dirigeant n'aura de nouveau accès au terrain et aux vestiaires qu'à partir du 29 octobre. Son manageur, Laurent Rodriguez, pour "paroles menaçantes", a écopé de 12 semaines de suspension. Son talonneur, pour "action menaçante à l'encontre d'un officiel", restera éloigné des terrains jusqu'au 18 janvier 2014.

Cela ne va certainement pas arranger l'ambiance à Biarritz. Ni mettre fin à une certaine paranoïa de la part du club basque. La commission de discipline a décapité, ponctuellement, le club. Câlé en dernière position du Top 14, le BO va perdre son talonneur Arnaud Héguy, jusqu'à la mi-janvier, et n'aura plus son président, Serge Blanco, dans les vestiaires jusqu'à la fin du mois, ni son manageur, Laurent Rodriguez, jusqu'au 24 décembre. Mais ces sanctions de la commission de discipline de la Ligue (LNR) peuvent aussi servir de déclic à un groupe, resserrant les liens entre tous les acteurs biarrots. La commission de discipline n'a offert qu'un tout petit rayon de soleil au club biarrot en ne sanctionnant pas son demi de mêlée, Dimitri Yachvili, soupçonné d'un plaquage haut sur le toulonnais Delon Armitage.

Serge Blanco, sanctionné pour "incorrection" envers l'arbitre du match contre Toulon le 8 septembre dernier, aura de nouveau accès au terrain et aux vestiaires des rencontres de son club à partir du 29 octobre. L'ancien  international, figure emblématique du rugby français, premier président de la  LNR (1998-2008) et actuel vice-président de la Fédération, avait notamment  interpellé des membres du corps arbitral au terme du match houleux face au RCT,  perdu 24 à 13. La commission de discipline de la LNR, qui a tenu ses auditions hier, a  été bien plus sévère envers le talonneur du club basque Arnaud Héguy, accusé  d'"action menaçante à l'encontre d'un officiel" à l'issue du même match. Héguy  ne pourra rejouer qu'à compter du 19 février 2014 soit la 20e journée de Top 14  alors que son équipe, actuellement lanterne rouge du championnat, connaît  d'inquiétants soucis d'effectif entre blessures et suspensions. Le manager et entraîneur des avants du BO Laurent Rodriguez a, lui, été  suspendu 12 semaines pour "paroles menaçantes" envers le même arbitre,  Sébastien Minéry, à qui il avait notamment barré le passage à la fin de la rencontre.

Le Biarritz Olympique devra en outre verser 3000 euros d'amende. Le club basque a indiqué sur son site internet qu'il "a bien pris  connaissance des sanctions de la LNR à l'encontre des joueurs et dirigeants  cités". "Le club ne fera aucun commentaire mais se réserve le droit de donner  suite à ses sanctions notamment celle à l'encontre d'Arnaud Heguy", ajoute-t-il.