Le Bayonnais Mike Phillips
Le Bayonnais Mike Phillips | GAIZKA IROZ / AFP

Un derby basque explosif

Publié le , modifié le

Outre la suprématie locale, le 101e derby basque entre Bayonne et Biarritz pourrait couler l'Aviron en ProD2 en cas de défaite, ce qui ajoutera une énorme tension à un match qui n'en manque jamais. Cette 23e journée sera aussi importante dans le match à 5 pour 4 places La lutte à distance entre les deux clubs parisiens peut permettre au Racing-Métro de prendre une option, lors de la venue de redoutables Brivistes, le Stade Français jouant à Clermont.

L'Europe et les barrages du Top 14, voici bien l'objectif de Montpellier, Castres, Racing-Métro et Stade Français. Si Toulouse et Clermont ne sont pas encore assurés définitivement d'occuper les deux premières places, leur destin semble déjà dessiné, alors que Toulon possède une marge sur le quinté de poursuivants. Et comme les prétendants ne s'affrontent que rarement jusqu'à la fin de la saison (Toulon-Castres le 21 avril, Racing-Stade Français le 4 mai), c'est donc à distance que la différence se fera.

Après avoir perdu à Castres et Toulon lors de ses derniers affrontements contre des rivaux, Montpellier a une nouvelle occasion de prendre des gros points contre une équipe presque condamnée à la descente, Lyon. Quatrième à six points de Toulon mais avec seulement 4 d'avance sur le Stade Français, premier non-qualifié, l'équipe de Fabien Galthié sait qu'avant de jouer à Clermont, de recevoir le BO puis de finir à Toulouse, la victoire avec le bonus serait un pas de plus vers la qualification. Le retour d'Eric Béchut sur le banc pourrait donner un supplément d'âme à un collectif dont le début de saison ne laissait pas augurer une telle situation favorable.

A Castres, la victoire sur Montpellier a remis de l'huile dans les rouages d'un collectif qui en manque cruellement en cette année 2012, n'ayant remporté que trois matches. La réception de Bordeaux-Bègles, pas encore tiré d'affaires avec sa série de cinq défaites lors des six derniers matches et qui sera privé de son capitaine Clarkin, peut permettre aux Tarnais de remettre la marche avant s'ils parviennent à imposer la rudesse dans le combat et la solidité de leur pack.

Racing-Métro et Stade-Français au coude à coude

Au Racing-Métro, la victoire sur Castres voici quinze jours doit être confirmée lors de la venue à Colombes de Brivistes qui se rapprochent de plus en plus du maintien. Incapables de gagner lors de leurs deux derniers déplacements, les Corréziens ont gagné leur place en demi-finale du Challenge européen la semaine dernière, et leur lutte "contre le monde entier" leur donne des ailes. Le match dans le match opposera Mathieu Belie, le Briviste, à ses futurs coéquipiers racingmen. Le Racing aura bien évidemment un oeil très attentif sur ce qui se passe à Clermont, puisque le Stade Français se rend en Auvergne. Entre les deux clubs parisiens, un seul point de différence, mais qui change tout puisque pour l'instant, es Ciel et Blanc sont qualifiés, et pas leurs rivaux. Or, depuis sa victoire à Perpignan le 25 novembre dernier, les Parisiens n'ont plus gagné un seul match à l'extérieur en Top 14. Et la confiance apportée par la qualification en demi-finale de la Coupe d'Europe donne une confiance supplémentaire aux Clermontois qui doivent en plus assurer leur place parmi les deux premiers.

Le match vedette du week-end se déroulera à Jean-Dauger. Pour le 101e derby basque, l'Aviron bayonnais joue sa survie et une bonne dose d'espoirs en recevant le Biarritz Olympique. Le 29 novembre dernier, le match aller avait été marqué par l'intrusion du père d'Imanol Harinordoquy au coeur d'une petite bagarre. L'image est restée, et dénote toute la tension qui entoure ce duel. Et si le BO s'impose, l'AB sera presque assurée de finir en ProD2. Cela ne va pas arranger la lourde atmosphère qui entoure ce match. Sans son ouvreur Boyet ni son capitaine Baget, l'Aviron joue sa vie contre son voisin. "Avant de penser au derby, nous penserons déjà à nous maintenir. Une victoire sera peut-être plus savoureuse puisqu'il s'agit du derby", assure Lionel Mazars, capitaine intérimaire. En 1994, Bayonne avait relégué BIarritz en s'imposent dans le derby. Les hommes de Serge Blanco veulent rendre la pareille.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze