Arthur Bonneval
Arthur Bonneval a inscrit le premier essai des Toulousains cet après-midi à Ernest-Wallon | REMY GABALDA / AFP

Ugo Mola et le Stade Toulousain débutent par une victoire

Publié le , modifié le

Pour son premier match officiel sans Guy Novès sur la banc depuis 22 ans, le Stade Toulousain s'est facilement imposé à Ernest Wallon face à Brive (24-7). Impressionnants de facilité en première mi-temps (24-0 à la pause), les hommes d'Ugo Mola se sont relâchés lors du deuxième acte. Une nonchalance qui leur coûte le point de bonus offensif. Sur les autres terrains, Grenoble et Montpellier se sont imposés sur leur terrain avec le bonus offensif face à Oyonnax et Agen alors que Castre a arraché le bonus défensif sur la pelouse de l'UBB.

Il était attendu. Pour son premier match officiel à la tête du Stade Toulousain, Ugo Mola a dû passer par tous les états. La satisfaction d'abord, puis l'énervement ensuite. Car ses hommes ont soufflé le chaud et le froid cet après-midi à Ernest Wallon. Rentrés avec beaucoup d'ambitions dans ce match, les Toulousains ont été récompensés de leur envie dès le début de match. C'est d'abord la jeunesse Toulousaine qui s'est illustrée avec un essai d'Arthur Bonneval (7e) avant que le vieux briscard d'Imanol Harinordoquy ne conclut une grosse séquence collective en bout de ligne (20e). Une supériorité confirmée un quart d'heure plus tard par un nouvel essai de Yann David (35e). Le Stade se régale et régale son public alors que de son côté, Brive prend l'eau. Certes pas aidés par le carton jaune d'Arnaud Méla, les hommes de Nicolas Gandignon ne voient pas le jour et rentrent têtes basses au vestiaire, avec 24 points de retard dans la besace. 

Zéro point après la pause

La seconde mi-temps promettait d'être longue pour les joueurs de Brive. Mais revenu des vestiaires avec de meilleures intentions mais également une discipline retrouvée, les Brivistes découvrent enfin les 22 mètres Toulousains. Mais après avoir été très réalistes en attaque en première mi-temps, les joueurs d'Ugo Mola ont montré toute leur solidité défensive lors des 40 dernières minutes. Mais l'effort des hommes de Nicolas Gandignon ne restera pas vain. Après le carton jaune infligé à Christopher Tolofua (65e), les Brivistes se sont vu accordés un essai de pénalité après que une accumulation de fautes de la part des Toulousains en mêlée (75e). Un essai qui récompensent les efforts de Brive, mais qui prive surtout le Stade Toulousain d'un point de bonus offensif qui leur tendait les bras.

Clermont frappe un grand coup, Montpellier réussit sa rentrée

Plus tôt dans l'après-midi, Clermont a fait grosse impression face à La Rochelle (44-6) et prend provisoirement la tête du classement en faveur de cette victoire bonifiée. Le vice champion de France a lancé un message fort à ses concurrents et semble déjà plus qu'affuté, malgré l'absence de nombreux internationaux. De son côté, Montpellier a également bonifié sa victoire sur le terrain d'Oyonnax (35-19). Contrariés par les avants d'Oyonnax, les hommes de Jake White ont peiné en première période pour trouver leurs repères dans le jeu. Mais il se sont pleinement libérés après les deux premiers des cinq essais, signés Wright et Fall. L'Union Bordeaux-Bègles a lui aussi débuté par une petite victoire sur son terrain face à Castres (19-16) alors que le match entre Grenoble et Agen a offert une pluie d'essai au public Isérois (six essais à deux) pour une victoire bonifiée en faveur des Grenoblois (38-23). 

Mathieu Aellen