Toulouse - Clermont
Toulouse - Clermont | AFP - PASCAL PAVANI

Toulouse vient à bout de Clermont, Toulon cartonne

Publié le , modifié le

Dans le match-phare de la 12e journée de Top 14 samedi, le Stade Toulousain a confirmé son efficacité à domicile en s'imposant face à Clermont (30-22). Toulouse s'installe à la 2e place derrière Toulon, toujours solide leader après sa large victoire devant Grenoble (39-3). Castres et Montpellier confirment. Le Racing a remporté face au Stade Français le derby francilien.

Les Toulousains, qui se devaient d'empocher une victoire pour rester au contact des Varois et de Clermont, ont longtemps cru tenir le bonus offensif avec trois essais en 41 minutes, avant d'encaisser celui de Stanley à 12 minutes de la fin. Les hommes de Novès avaient pris l'ascendant d'abord grâce à deux essais coup sur coup initiés par l'ouvreur Luke McAlister et conclus par David (12e) et Burgess (17e). Nantis d'une confortable avance, ils restaient à la merci des pénalités de Parra, auteurs de 17 points, jusqu'à l'essai de Yoann Huget juste après la pause. Une pénalité de 50 m de McAlister en fin de rencontre empêchait même les Auvergnats d'empocher le bonus défensif. 

Hommage: une minute d'applaudissements ininterrompus a salué, avant le coup d'envoi du match, la mémoire de l'ailier fidjien  Maleli Kunavore, décédé le 16 novembre à l'âge de 29 ans. Joueur du Stade Toulousain de 2005 à 2010,  Kunavore avait mis un terme à sa carrière, peu après avoir été opéré en février 2010 pour un problème cardiaque avant de retourner dans son pays natal, où il est décédé à la suite de complications.

Avec cette victoire face à un concurrent direct (3e), les Toulousains préparent ainsi idéalement la double confrontation qui les opposeront dans les deux semaines à venir aux Gallois des Ospreys en Coupe d'Europe.  

Le costume de leader va décidément très bien à Toulon qui a poursuivi sa démonstration en étrillant Grenoble (30-9). Avec cinq essais et un bonus offensif à la clé, les Varois ont signé leur dixième succès de la saison et ne semblent pas fléchir. Ils profitent même de la victoire des Toulousains face aux Clermontois pour creuser l'écart avec cinq points d'avance en tête du classement.

Castres, malmené, mais finalement vainqueur à Mont-de-Marsan (39-3), a pris la quatrième place devant Montpellier qui a connu encore plus de difficultés à domicile face à Bayonne (29-22).  Dans le bas du classement, Bordeaux-Bègles a pris un précieux point de bonus défensif lors de son déplacement à Biarritz (défaite 25-22). Les Girondins quittent la zone de relégation que réintègre Agen, balayé vendredi soir à Perpignan (39-13).

Le derby francilien pour le Racing

Au Stade de France, le Racing est sorti gagnant du derby francilien face au Stade Français (23-15), grâce à deux essais de Dimitri Szarzewski et Fabrice Estebanez. Le club des Hauts-de-Seine, qui restait sur cinq défaites consécutives dont une particulièrement humiliante à Colombes face à Mont-de-Marsan, double son rival régional au classement, avant un intermède de deux semaines consacré à la Coupe d'Europe, mais reste à une peu reluisante neuvième place.

Les Racingmen ont pourtant mérité leur victoire grâce à leurs deux essais, le premier par Szarzewski en conclusion d'un maul dominateur, et le deuxième après un gros travail des avants et un ballon éjecté pour Estebanez qui a mystifié la défense parisienne. Le Stade Français a de son côté proposé un rugby tout aussi basique, en se contentant de la botte de Dupuy pour rester au contact. Le Stade menait même au score jusqu'à cinq minutes de la fin avant l'essai d'Estebanez.

Pour le reste les deux étendards du rugby franciliens vont devoir profiter de ces quinze jours sans championnat pour tenter de réfléchir aux solutions pouvant permettre d'inverser la tendance afin de ne pas compromettre totalement leurs chances de qualifications.  

Voir la video

Christian Grégoire