Stade toulousain
Stade Toulousain face à Castres lors de la 1ère journée de Top 14 | PASCAL PAVANI / AFP

Toulouse s'en sort bien

Publié le , modifié le

Aux forceps, Toulouse est allé chercher sa première victoire de la saison en s'imposant face à Castres lors du match d'ouverture du Top 14 (23-22). Aucun doute, les Toulousains se battront corps et âme pour aller chercher un troisième titre de champion de France consécutif.

On ne change pas les bonnes habitudes. Alors qu'il avait été le dernier toulousain à aplatir le ballon derrière l'en-but la saison dernière, Matanavou a continué sur sa lancée en inscrivant le premier essai de la saison 2012-2013. Un essai précieux, puisqu'il a donné la victoire aux hommes de Guy Novès au bout du suspense.

Longtemps mené, Toulouse a eu des difficultés à prendre le large face aux Tarnais, à l'image de la demi-finale du Top 14 (24-15) la saison dernière. Avec la plupart de ses cadres (seuls Médard et Millo-Chluski étaient absents sur blessures), le champion de France en titre a subi.

Chaleur étouffante

Avec ses principales recrues d'entrée, Castres, déjà bien en jambes lors des matches amicaux avec trois succès sur Carcassonne, Glasgow, et les Harlequins, jouait crânement sa chance, à l'image de Dublin ou Claassen, très actifs.

Disputé sous une chaleur étouffante malgré de grosses rafales de vent, ce match s'est d'abord résumé en un duel des buteurs lors de la première mi-temps. Et à ce jeu là, c'est Toulouse qui s'est montré le plus performant. Les joueurs de Novès, parmi lesquels Burgess et McAlister déjà en verve, rentraient aux vestiaires avec un matelas de six points (15-9). Il ne manquait plus qu'un essai pour combler les quelques 18 000 spectateurs.

"Il faut qu'on soit plus disciplinés"

En deuxième période, les esprits se sont échauffés et l'arbitre Romain Poite a peiné pour calmer l'atmosphère malgré un carton jaune distribué de part et d'autre (54e pour Toulouse, 58e pour Castres). "Il faut qu'on modifie nos attitudes et qu'on soit beaucoup plus disciplinés", reconnaissait après le match Thierry Dusautoir.

Déjà auteur de tous les points de son équipe, Kockott refroidissait les Toulousains en s'échappant aux 40 mètres pour filer à l'essai qu'il transformait (19-15, 53e). Mais les hommes de Guy Novès ne sont pas invaincus à domicile depuis février 2010 (3-6 pour Toulon) pour rien : si McAlister fut l'un des plus en vue dans cette partie, c'est bien Matanavou qui, au terme d'une belle percée, offrait la victoire à son équipe à la 72e minute.

"Castres, une équipe vraiment difficile à jouer"

"On savait que ce serait difficile, et en plus nous avons perdu le toss et avons été obligés de jouer avec le vent en première mi-temps, a confié Guy Novès. Nous l'avons logiquement payé en seconde. Nous avons eu du mal à enclencher du jeu. Ceci étant, je suis particulièrement fier du mentale des joueurs du Stade Toulousain."

"Ce fut un match difficile comme tous ceux du début de saison, a reconnu Louis Picamoles, 3e ligne centre toulousain. Il y a eu beaucoup d'imperfections mais un bel état d'esprit. Personne ne voulait rien lâcher et cela va nous permettre de bien travailler pour les prochains matches. Castres est une équipe vraiment difficile à jouer et c'est une victoire qui est d'autant plus appréciable."

Victor Patenôtre