Toulouse-Montpellier, la Coupe du monde passe par la survie

Toulouse-Montpellier, la Coupe du monde passe par la survie

Publié le , modifié le

Loin d'occuper les premières places du Top 14 cette saison, Toulouse et Montpellier s'affrontent (14h45), lors de la 20e journée, avec une motivation commune: leur survie. Chez les Toulousains, cela passe par une qualification pour les barrages, alors que les Montpellierains n'ont pas beaucoup de marge face aux relégables. Sur le plan individuel, ce match compte énormément pour les internationaux mis de côtés durant le Tournoi (ou avant).

François Trinh-Duc, Benoit Paillaugue, Jonathan Pélissié. Si Fulgence Ouedraogo n'avait pas été blessé, tout comme Benjamin Fall, ils auraient été cinq Montpellierains présents ce week-end à ambitionner de faire partie du groupe France lors de la prochaine Coupe du monde. Yannick Nyanga, Louis Picamoles, Yann David, Maxime Médard, Jean-marc Doussain, Florian Fritz et Clément Poitrenaud sont dans le même cas à Toulouse. Tous ces joueurs n'ont pas participé au Tournoi des 6 Nations 2015. Mais ils ont jusqu'au 16 mai, date à laquelle le staff tricolore communiquera sa liste de joueurs pour la Coupe du monde, pour convaincre Philippe Saint-André et ses adjoints de les mener en Angleterre. Pour certains (Trinh-Duc, Ouedraogo, Fritz, Poitrenaud), la mission semble presque insurmontable puisque l'actuel encadrement du XV de France ne les a pas appelés depuis très longtemps. Pour d'autres, cela passe par des performances de premier plan. Et donc par des résultats en club.

Deux équipes en mal de points

A la 6e place (la dernière qui donne accès aux barrages), le Stade Toulousain n'a plus le droit à l'erreur jusqu'à la fin de la saison. Revenu sans rien d'Oyonnax, les hommes de Guy Novès doivent faire le plein de points à domicile. Mais Montpellier, avec la tête tout juste sortie de l'eau (8 points d'avance sur le premier relégable, Lyon), se trouve dans la même situation, surtout après le nul concédé à la maison contre La Rochelle lors de la précédente journée. Pour garder espoir du maillot bleu, et surtout pour conserver le désir réel de se rapprocher des objectifs de leur club cette saison, chacun est dans l'obligation de gagner. "C'est la course aux points est lancée pour être dans les six. Aucun match ne peut être pris à la légère", estime Yann David, le centre toulousain. 

A Montpellier, le retour de François Trinh-Duc dans le groupe, après cinq mois d'absence, peut modifier énormément de choses. "Montpellier avec ou sans Trinh-Duc n'est pas le même", estime Yann David. "C'est un joueur qui leur apporte beaucoup de stabilité, de confiance." Revenu la semaine dernière dans son équipe, Louis Picamoles détient le même genre de clés du côté toulousain. Une seule chose est sûr avant cet affrontement qui sent la poudre: malheur au vaincu.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze