Top 14 Toulouse La Rochelle Clerc Kieft 102015
Le Rochelais Zeno Kieft pris par le Toulousain Vincent Clerc | AFP - Rémy Gabalda

Toulouse-La Rochelle: Le Stade s'en sort bien dans un match spectaculaire

Publié le , modifié le

Se croyant à l'abri en menant 27-8 à 25 minutes de la fin, le Stade Toulousain s'est fait peur pendant un moment face à La Rochelle avant de l'emporter (39-22). Huit essais ont été inscrits dans cette partie, cinq pour Toulouse, trois pour les Rochelais dont cinq entre la 43e et la 60e minute. Ce succès, le quatrième en cinq rencontres cette saison, permet aux hommes d'Ugo Mola de rester invaincus à domicile en Top 14.

Qui a dit que le Top 14 était un championnat au jeu étriqué ? Toulousains et Rochelais ont prouvé sur la pelouse d'Ernest Wallon qu'en France aussi, les équipes étaient capables d'envoyer du jeu, bien aidées il est vrai par des défenses pas tout à fait en place, et d'inscrire de nombreux essais. Si à la pause, le match ne s'était pas encore emballé, il l'a fait de manière spectaculaire au retour des vestiaires avec trois essais toulousains en 11 minutes avant la réponse de La Rochelle avec deux essais... en deux minutes ! Bilan, un succès sans bonus pour Toulouse, malgré cinq essais marqués, et une défaite elle aussi sans bonus pour une équipe de La Rochelle qui a montré qu'elle valait mieux que sa 12e place au classement.

Meilleur départ pour La Rochelle

Empruntés en début de rencontre, les Toulousains laissent La Rochelle prendre l'avantage à la faveur d'une pénalité de Holmes (0-3, 5') suite à une mêlée dominée par le pack rochelais. L'ouvreur australien manque par la suite une nouvelle pénalité et laisse le champ libre à un Toby Flood de gala pour la reprise du Top 14. Auteur du premier essai de la partie sur une feinte de passe, l'Anglais permet au stade de repasser devant (7-3, 22') avant d'enfoncer le clou (10-3, 34'). L'essai de Roumieu pour La Rochelle, validé après arbitrage vidéo, maintient le suspens (10-8, 38') à la pause.

Un quart d'heure de folie

Pas fou en première période, le match prend une toute autre tournure juste après la mi-temps. En l'espace de 17 minutes, pas moins de cinq essais sont marqués. Le Stade Toulousain confirme son bon début de saison en allant trois fois derrière la ligne par Lamboley, Fritz puis Gray et se détache (27-8, 54') avant que La Rochelle ne réagisse, profitant des erreurs défensives toulousaines, par Lebail et Lapeyre (29-22, 60'). A ce moment-là de la partie, Les Rochelais peuvent encore croire au bonus défensif mais ils vont craquer en fin de match.

Clerc égale Rougerie, Flood régale

Après le premier quart d'heure de folie en second période, le match perd en intensité. Il faudra attendre la 77e minute et un plaquage haut de Camara, sanctionné d'un carton jaune, pour retrouver du spectacle, bien triste cette fois. La bagarre déclenchée suite au mauvais geste du troisième-ligne toulousain vaut un carton rouge à Seneca, coupable d'un coup de poing sur Doussain. A 14 contre 14, des espaces se créent, Toby Flood en profite pour envoyer Vincent Clerc à dam (39-22, 80'). A la sirène, l'ailier toulousain rejoint Aurélien Rougerie au classement des meilleurs marqueurs d'essais du Top 14 en activité (92). Ce succès permet à Toulouse de conserver sa troisième place au classement, derrière Montpellier et Clermont, leader invaincu.