Lyon OU Toulouse Delassau pris par Wakanivuga
Delassau pris par Wakanivuga | MERLE / AFP

Toulouse fait valser le Lou

Publié le , modifié le

Le Stade toulousain a remporté son premier match de la saison du Top 14, en dominant Lyon OU 19-9. Les Toulousains ont eu le mérite de marquer le seul essai de la rencontre qui se disputait dans des conditions météorologiques exécrables. Triste soirée pour les Lyonnais qui manquent de surcroît le bonus défensif d'un rien.

Sur le terrain du promu lyonnais, les hommes de Guy Novès n'ont pas eu trop de difficulté a imposer leur loi. Même si les violentes averses de pluie auraient pu faire pencher la balance, les 30 000 courageux spectateurs ont assisté à une nette domination toulousaine. Après leur défaite à Bayonne lors de la première journée, les Toulousains reprennent un peu du poil de la bête et remontent à la sixième place. A l'inverse, Lyon enregistre une deuxième défaite d'affilée après celle concédée à  Clermont (22-13). Et une fois encore, le point du bonus défensif s'est envolé dans les dernières minutes de la rencontre. Le Lou s'est montré guère efficace sur les pénalités, l'Anglais Mark Van Gisbergen, et Régis Lespinas ratant leur transformation en fin de rencontre.

Côté toulousain, les présences de Yannick Jauzion, Florian Fritz et Luke McAlister ont été décisives. Après deux pénalités de McAlister (6-0), un essai de Donguy a été transformé par McAlister (35e, 13-3). C'est à ce moment qu'une altercation a eu lieu, ayant pour conséquence l'exclusion temporaire du troisième ligne lyonnais, Eugène N'Zi. La deuxième période était bien moins captivante, et le Stade s'est imposé 19-9, McAlister ayant ajouté deux pénalités (63e, 73e) contre deux à Van Gisbergen (46e, 67e). A l'issue de cette deuxième journée, le Racing Metro se retrouve leader du Top 14.

Raphaël Saint-André (directeur technique de Lyon): "C'est sévère car nous méritions mieux. Nous avons livré un bon match. Nous avons été présents en mêlée et bons en touches. Nous avons rivalisé avec les Toulousains durant 80 minutes. Nous aurions dû prendre le bonus défensif. Nous avons pris un essai "casquette" qui aurait dû être invalidé en raison d'un échange de coups de poings avec le N.4 toulousain que l'on voit clairement à l'écran. Malheureusement, cela n'a pas été le cas. Sept points dans un match joué sous la pluie, c'est beaucoup et c'est dur à remonter. Nous avons essayé mais nous avons échoué. A Clermont, nous perdons le bonus défensif à la 81e minute. Cette fois-ci, nous tapons sur le poteau à la fin (pénalité de Van Gisbergen). Nous n'avons pas de réussite. C'est comme cela mais nous allons nous accrocher".

Guy Novès (manager général de Toulouse) : "Nous nous attendions à un match difficile. En plus, les conditions climatiques n'ont pas permis de déployer le jeu que nous aurions aimé jouer. Evidemment, cela réduit un peu les intentions. Nous avons vu énormément de fautes de part et d'autres. En terme de spectacle, c'est un peu dommage pour ce nombreux public. Nous avons dû nous adapter à ces conditions un peu particulières. Nous avons plus tapé au pied dans ce match que durant toute la saison dernière... Quelques fois il faut savoir s'adapter. Sur l'essai, il y a eu une sanction avec un carton. Je ne crois pas à la réussite. S'il y a un mauvais geste, il faut sanctionner. Je crois qu'il y a deux coups de tête, un coup de poing à Lyon. Nous, nous demandons à nos joueurs de s'occuper du ballon et non de se battre. L'adversaire apprend. Il faut plus jouer que se battre. La saison est-elle lancée ? Je ne sais pas. Il faut d'abord féliciter Lyon. Après un match admirable à Clermont, il se tape le Stade toulousain. C'était peut-être trop rapproché. Nous, nous avons assuré un peu l'essentiel en repartant avec une victoire difficile à obtenir jusqu'au bout. De là à dire que la saison est lancée... La semaine prochaine, nous recevrons le Racing Metro. Vous imaginez bien que nous sommes dans nos petits souliers".

Romain Bonte