Jean-Marc Doussain (Toulouse)
Jean-Marc Doussain (Toulouse) rejoint le XV de France pour remplacer Skrela | AFP - GAIZKA IROZ

Toulouse en pole position

Publié le , modifié le

Le Stade Toulousain et Clermont vont se disputer à distance le titre honorifique de champion d'hiver, ce vendredi soir. Toulouse, leader avec trois points d'avance sur les Auvergnats, se rend à Montpellier pour un remake de la dernière finale du championnat, tandis que les Jaunards jouent à Brive. Toulon, qui accueille Lyon, pourrait en profiter pour recoller un peu. En bas de tableau, Biarritz risque gros à Paris.

En juin dernier, Montpellier-Toulouse constituait l'affiche de la finale du Top 14. Une opposition surprise tant personne n'attendait les Languedociens à ce niveau. Ils avaient même longtemps tenu tête aux Stadistes pour finalement échouer de très peu (15-10). Six mois plus tard, la donne a changé. Si Toulouse a confirmé son titre en menant grand train depuis l'été (0 victoires, un nul, deux défaites), Montpellier redresse la barre cet automne après un début de saison délicat principalement dû à l'absence de nombreux internationaux retenus pour la Coupe du monde. Les hommes de Fabien Galthié pointent aujourd'hui au 8e rang du classement avec un bilan négatif (5 succès, un nul, 6 échecs). Ils sont tout de même revenus dans les clous pour la qualification et savent qu'une victoire contre l'ogre toulousain s'avère indispensable pour espérer intégrer le Top 6 au printemps prochain. 

Picamoles titulaire contre son ancien club

Le capitaine Fulgence Ouedraogo, qui a suivi une séance individualisée mardi, est incertain. Absent lors des deux matches de H-Cup face à Glasgow, le troisième ligne international avait été victime d'une contusion du cartilage intercostal à l'occasion du dernier match de championnat à Biarritz (23-30). Le demi de mêlée Julien Tomas, rétabli d'une entorse acromio-claviculaire à l'épaule gauche contractée à Lyon le 30 novembre, réintègre le groupe. A Toulouse, on fait tourner après la double confrontation éprouvante contre les Harlequins en H cup. La charnière devrait être composée de Luke Burgess et Lionel Beauxis. En numéro 8, Louis Picamoles devrait affronter ses anciens partenaires avec à ses côtés Thierry Dusautoir et Yannick Nyanga. De quoi voyager même si ce déplacement reste l'un des plus courts de la saison pour les Rouge et Noir.

Le principal concurrent du Stade pour la première place de la saison régulière se nomme Clermont. Auteurs d'un parcours solide (9 victoires, 3 défaites), les hommes de Vern Cotter semblent armés pour dominer Brive y compris en Corrèze. Une douzaine de joueurs sont forfaits. Fofana (cuisse), Kayser (côtes), Murimurivalu (hernie discale), Sivivatu (genou), White (ischios) et Radosavljevic (entorse ligaments croisés) ont rejoint l'infirmerie cette semaine. Ils retrouvent les blessés de plus longue date: Domingo (genou), Zirakashvili (fracture radius), Floch (adducteurs) et Canale (fracture main). Hines et Vosloo, très utilisés ces dernières semaines, sont en régénération. Les Brivistes enregistrent eux deux retours: le pilier gauche Davit Khinchagishvili, remis de sa blessure à l'épaule, et le 2e ligne Retief Uys, touché à la cheville contre Toulouse.

Un Toulon "Shaw" time ?

Programme alléchant avec les autres rencontres qui concernent soit la qualif', soit le maintien. Toulon peut effectuer une belle opération comptable face au LOU. Le deuxième ligne international anglais Simon Shaw (38 ans, 2,05 m, 118 kg, 73 sélections) va disputer son premier match avec le Ercété à cette occasion. Le troisième ligne et capitaine Joe Van Niekerk, opéré d'un pneumothorax le 19 ocotbre dernier, effectue son retour. Le demi de mêlée Sébastien Tillous-Borde, qui souffre d'une entorse des cervicales, est forfait. Castres, qui se rend à Bayonne, présentera un groupe classique. Karena Wihongi, absent lors des deux confrontations contre les Anglais, devrait faire son retour de même que Chris Masoe et Ibrahim Diarra. L'Aviron évoluera avec toutes ses recrues marquantes pour la première fois. Neemia Tialata, Mike Phillips, Joe Rokocoko et Cédric Heymans sont titulaires, de même que le 3e ligne centre Sione Lauaki, préféré à Marc Baget.

Le match entre le Racing-Métro et Agen vaut cher. Le centre Henry Chavancy, déjà absent lors de la double confrontation de Coupe d'Europe face aux London Irish, ne sera pas de la partie. Chavancy s'était pourtant dit apte à reprendre la compétition, trois semaines après sa blessure au mollet contractée face au Stade Français. Le pilier Andrea Lo Cicero, les 2e lignes Lionel Nallet et François van der Merwe, les 3e lignes Jacques Cronje et Antoine Battut, le demi de mêlée Mathieu Lorée et l'ailier Sireli Bobo effectuent leur retour. Le SUALG déplore quatre blessures importantes, celles du flanker Jean Monribot, du 2e ligne Lisiata Fa'aoso et du 3e ligne Marc Giraud, tous trois touchés à l'épaule, ainsi que du 2e ligne Andrew Springgay (genou).

Le "Yach" enfin prêt

Contre le Stade Français à Charléty, le BO ne doit pas se louper, même s'il est diminué. Imanol Harinordoquy, qui souffre d'une lésion au ménisque gauche, a déclaré forfait pour le déplacement au Stade Français. En revanche, retour à la mêlée de Dimitri Yachvili après six semaines d'absence en raison d'une blessure à la cuisse. A Paris, le talonneur international Dimitri Szarzewski manquera les trois prochains matches de son équipe, en raison d'une infection à l'oeil droit.

Enfin, l'ultime rencontre de cette 13e journée met aux prises deux candidats au maintien: Perpignan et Bordeaux-Bègles. Côté catalan, le troisième ligne Jean-Pierre Pérez (épaule) et le deuxième ligne Yoann Vivalda (genou) seront absents, tout comme le trois-quarts centre Jean-Philippe Grandclaude (genou) dont le retour est envisagé en janvier. A Bordeaux, les joueurs cadres de l'UBB (Justin Purll, Gerard Fraser, Bruce Reihana, Dan Leo, Cameron Treloar et Ole Avei), préservés lors du double duel contre les Italiens de Rovigo, font leur retour. En espérant piéger un concurrent direct qui réalise sa plus mauvaise saison depuis une bonne décennie.