Guy Novès portrait  Toulouse 2009
Guy Novès | AFP - Damien Meyer

Toulouse diminué face à la marée rochelaise

Publié le , modifié le

La Rochelle a une très belle occasion de prendre des points cruciaux pour le maintien en Top 14 –et accessoirement de s'offrir une victoire de prestige contre le leader- vendredi soir à Marcel-Deflandre ce soir en match avancé de la 18e journée. Toujours solides à domicile, les Maritimes partent favoris.

Le Stade Toulousain sera privé de 11 joueurs pour affronter ce Stade Rochelais qui fait peur à beaucoup d'équipes dans son antre surchauffée. Outre les internationaux A (Servat, Dusautoir, Médard, Poitrenaud, Clerc et Jauzion) et Doussain (moins de 20 ans), David (tibia-péroné), Donguy (reprise genou), Fritz (suspendu) et Skrela ((mollet) manqueront la rencontre. Sans compter que Kelleher (mollet) et Nyanga (cuisse) semblent encore justes et devraient manquer à l'appel de l'Atlantique. Du coup, Bézy, Heymans, Lakafia, Lamerat, Millo-Chluski et Vernet-Basualdo seront titulaires sur la pelouse du candidat au maintien.

Une formation rochelaise ultra motivée qui espère vivre la même émotion que la bande de Jean-Baptiste Elissalde, victorieuse du Stade Toulousain le 25 février 2001 (19-18) sur un drop de son ouvreur prodige dans les arrêts de jeu. Les Jaune et Noir seront privés de quelques pièces maîtresses comme le pilier Frou (qui devrait être opéré pour une hernie discale), le talonneur Le Guen (lésion musculaire) ou le troisième ligne Carmignani ((luxation acromio-claviculaire). Manqueront également Ferrou et McGowan qui attendent toujours le feu vert pour reprendre les courses.

Malgré cela, les hommes de Serge Milhas et Eric Darricarrère semblent en mesure de terrasser le club aux 17 Bouclier de Brennus. Tranquille leader avec sept points d'avance sur le dauphin Clermont, Toulouse a le droit à un joker. Cela ne veut pas dire qu'il ne fera pas tout pour ne pas l'utiliser dès maintenant. Le staff rouge et noir se veut toutefois prudent. 

"La Rochelle est une équipe joueuse, elle a bien géré sa barque depuis le  début de la saison. C'est bien pour notre groupe d'être confronté tout de suite  à un vrai challenge, confie JBE, l'ancien demi de mêlée rochelais aujourd'hui adjoint de Guy Novès. Il ne faut pas  oublier que Clermont a perdu là-bas et que le Stade Français et Toulon auraient  également dû s'y incliner. Vu l'effervescence qu'il y a autour de ce match, je  suis sûr qu'ils vont savoir nous recevoir comme il se doit".

"Quand on réunit tous ces éléments, on se dit que ce sera forcément  compliqué, résume l'autre entraîneur Yannick Bru. Soit on se dit qu'on va à  l'abattoir, soit on se dit que c'est un formidable challenge pour les joueurs  qui seront alignés là-bas". D'autant qu'avec les retours de Talès,  Dambielle, Soucaze et Ligairi, le promu possède les armes pour faire mal aux Toulousains.