Toulouse - Rupeni Caucaunibuca
Rupeni Caucaunibuca sous le maillot de Toulouse | AFP - REMY GABALDA

Toulouse dans le dernier carré

Publié le , modifié le

Le Stade Toulousain a assuré sa qualification pour les demi-finales du Top 14 en écrasant Bourgoin 33-0. Bonne opération pour le Racing-Métro qui a maté Agen 51-34 après une rencontre échevelée. Les Franciliens restent dauphins. Clermont, qui a pris le bonus offensif contre un Stade Rochelais démobilisé (34-10), se positionne pour les barrages. Bayonne, vainqueur (54-20) du Stade Français, peut rêver. Toulon, qui a maté Perpignan 43-12, a son destin en mains.

Médard insatiable
Maxime Médard 14e essai en 20 journées soit deux essais tous les trois matches pour l'ailier international toulousain. Son compère Vincent Clerc a lui inscrit deux essais ce qui porte son total à 8 en 17 rencontres (presque un sur deux). Avec de tels feux follets, les Stadistes peuvent encore viser haut cette année. L'attaque toulousaine a d'ailleurs fait des siennes à une semaine de la demi-finale de H Cup contre le Leinster à Dublin. Le retour de Thierry Dusautoir (un essai) est également une bonne nouvelle pour les hommes de Guy Novès qui sont assurés de disputer les demi-finales.

18 pour Toulouse, série en cours
C'est la 18e fois consécutive que le Stade Toulousain obtient son billet pour les demi-finales du championnat de France. La dernière fois que les Toulousains n'avaient pas rejoint le dernier carré de la compétition, c'était en 1993. Ils s'étaient inclinés 19-17 contre Grenoble, aujourd'hui en Pro D2. Ce nombre pourrait devenir un porte-bonheur pour les Rouge et Noir puisqu'ils comptent pour le moment 17 titres. Guy Novès et ses ouailles ne seraient forcément pas contre l'idée de soulever un nouveau Bouclier de Brennus le 5 juin prochain au Stade de France.

La Rochelle baisse pavillon
Le Stade Rochelais est officiellement relégué. Et il n'y a pas eu de suspense à Marcel-Michelin où Clermont n'a mis qu'une demi-heure pour prendre le bonus offensif (trois essais) avant de s'imposer finalement 34-10. Les Maritimes retrouveront donc l'antichambre de l'élite dès la fin août après une saison bien entamée mais très mal achevée, la faute à un effectif loin d'être pléthorique. Les Rochelais viseront la remontée immédiate alors que les Auvergnats peuvent espérer recevoir en barrages à condition de gagner à Toulouse lors de l'ultime journée.

Chabal revient fort
L'icône du rugby français a de nouveau brillé, une semaine après son superbe essai de 50 m inscrit sur la pelouse de Perpignan, le plus célèbre barbu du rugby mondial a remis le couvert en marquant l'un des essais de la victoire (51-34) des Ciel et Blanc face au SU Agen. Des Agenais qui n'ont jamais fermé le jeu et qui ont rivalisé jusqu'au bout avec les Franciliens.A noter les 16 points inscrits par Jonathan Wisniewski.

La phrase du jour: Christian Lanta
L'entraîneur d'Agen a utilisé une vieille référence à l'issue du match de ses joueurs à Colombes: "Je dirais que c'était presque un match de Challenge du Manoir ! On le sait, c'est l'éternel scénario entre une équipe qui, même si elle est assez sûre de son rugby, jouait avec de l'enjeu, des points de bonus à prendre, et une équipe qui a fait ce qu'elle devait faire, qui avait pour seul enjeu de développer du rugby. Je regrette qu'on ne les ait pas plus inquiétés que cela car sur le premier et le troisième essai (du Racing), c'est vraiment Noël, on leur fait deux gros cadeaux. C'est mon seul petit regret car on aurait pu aller plus loin dans le jeu qu'on pouvait développer et poser plus de problèmes à cette équipe."

Les 7 merveilles de Bayonne
L'Aviron Bayonnais a terrassé le Stade Français (54-20) lors d'un match à sens unique à Jean-Dauger. Et sept joueurs différents ont marqué ! Boyet a ouvert le festival à la 29e après une entame très virile entre les deux formations: ont suivi des réalisations signées Boutaty (41e), Peyras Loustalet (42e), Audy (57e), Huget (59e), Roumieu (67e) et Lacroix (79e). Les Basques peuvent encore espérer se qualifier à deux conditions: gagner et prendre le bonus offensif à La Rochelle le 7 mai, et compter sur des faux-pas des rivaux directs que sont Toulon, Perpignan, Montpellier et Biarritz.

Perpignan éliminé !
Finaliste la saison passée et championne de France 2009, l'Usap est tombée de haut à Mayol en s'inclinant 43-12 à l'issue d'une seconde période de haute volée des Varois, auteurs de quatre essais. Les joueurs de Jacques Brunel -qui partira en fin de saison- ne peuvent plus mathématiquement terminer dans les six premiers puisque Montpellier reçoit Toulon lors de l'ultime journée. Il s'agit d'un gros échec pour les Catalans qui pourront toujours se consoler avec la Coupe d'Europe dont ils disputeront la demi-finale à Northampton le dimanche 1er mai.

Montpellier sur le carreau ?
Sale soirée décidément pour Montpellier. Alors que les footballeurs s'inclinaient en finale de la coupe de la Ligue à Paris, les rugbymen échouait sur le fil à Brive (23-21). Avec seulement un petit point de bonus défensif pris, le MHRC piétine toujours à juste derrière la 6e place, la dernière qualificative, à une longueur de Biarritz. Après avoir occupé les premiers rôles durant de longs mois dans cette saison, et si elle ne veut pas rester sur le carreau, l'équipe héraultaise vont devoir jouer leur va-tout lors de la dernière journée contre Toulon....Ce qui ne sera pas une mince affaire.

Le chiffre du jour: 42
C'est le nombre d'essais inscrits au cours de cette avant-dernières journée vraiment très prolifique. Soit une moyenne de six essais par match ! De quoi réconcilier les aficionados du jeu offensif avec le championnat de France