Toulouse face à Bordeaux-Bègles
Le Toulousain Tekori en percussion sur le Bordelais Ledevedec | AFP - PASCAL PAVANI

Toulouse concède un nouveau nul face à Bordeaux-Bègles

Publié le , modifié le

Après la première courte défaite à domicile puis le match nul à Brive, le Stade Toulousain a encore laissé échapper des points en ouverture de la 18e journée du Top 14. Malgré deux cartons jaunes, l'Union Bègles-Bordeaux a en effet ramené le nul (13-13) de son déplacement dans la Ville Rose. Un résultat qui maintient les deux équipes parmi les six premiers, mais Toulouse pourrait perdre sa 5e place au profit de Montpellier, si les Héraultais gagnant à face à la lanterne rouge Oyonnax dimanche. C'est son 4e match de suite sans victoire.

Dos au mur. Une semaine après avoir raté la transformation de la victoire à Brive dans les arrêts de jeu, quinze jours après avoir raté la transformation du match nul à domicile contre Montpellier (son premier revers à domicile), le Stade toulousain se trouvait sous pression à l'heure de défier Bordeaux-Bègles, qui restait sur trois victoires de rang et qui possédait 4 points d'avance au classement avant ce match. A la limite des places qualificatives, les hommes d'Ugo Mola ne pouvaient enchaîner un quatrième match de suite sans victoire.

Une pénalité de Doussain (10e), mais aussi des fautes mises à profit par Bernard (15e) puis un raté de Doussain (19e) presque en face des perches pouvaient maintenir quelques craintes chez les Rouge et Noir. Même si les Béglais étaient réduits à 10 après le carton jaune de Lonca (17e). A la 20e minute, Gray allait dans l'en-but, mais la vidéo ne validait pas l'essai toulousain. Ce n'était que partie remise dix minutes après. Sur un turn-over dans les 22m toulousain, le jeu s'emballait, McAlister, placé encore à l'arrière, intervenait en position d'ouvreur pour distiller un coup de pied sur l'aile de Perez, qui réceptionnait le ballon le long de la touche avant de résister à un défenseur puis de mettre le turbo pour aller aplatir le premier essai de la rencontre (10-3). Une nouvelle pénalité de Bernard (36e) ramenait les hommes de Raphaël Ibanez plus près à la pause (10-6).

Toulouse encore arrêté de justesse

Au retour des vestiaires, on assistait presqu'à un scénario inverse, avec une remontée de balle de près de 80m suite à une chandelle toulousaine, mais l'action girondine s'arrêtait en touche à 5m de l'en-but adverse (43e). Là-aussi, ce n'était que partie remise avec un lancement académique derrière une mêlée, mais Talebula, tout juste entrée en jeu pour remplacer Ducuing sorti pour un protocole commotion, réalisait un petit numéro pour aller percuter McAlister et inscrire l'essai pour l'UBB (47e, 13-10). Mais les troupes d'Ibanez passaient un mauvais moment en écopant d'un carton jaune pour Ashley-Cooper (58e), mais Doussain ratait encore les perches.

A la 63e minute, une pénalité de McAlister remettait les deux équipes à égalité (13-13). Un scénario bien connu des Toulousains ces dernières semaines. Malgré la supériorité numérique, Toulouse ne faisait pas la différence. Pire encore, c'est l'UBB qui se montrait le plus entreprenant et le plus dangereux en fin de match, Talebula étant poussé en touche (72e), avant que Perez soit arrêté à 2m de l'en-but de l'autre côté du terrain (79e). Une dernière mêlée, à l'entame des arrêts de jeu, à 5m de la ligne bordelaise, après plusieurs charges toulousaines, ne changeait rien au score.

Pour la troisième fois de suite, Toulouse restait frustré par sa fin de match. Et l'équipe continue à perdre des points qui lui tendent parfois les bras.

Réact​ions

Ugo Mola (entraîneur de Toulouse): "Je retiens que posséder le ballon ne suffit pas. On a eu beaucoup de minutions mais pas assez de réalisme sur nos moments forts pour prendre nos distances. L'UBB s'est peu exposé mais a bien joué le coup. On a manqué d'efficacité. Malheureusement, ce résultat vient s'ajouter à d'autres qui ne sont pas en notre faveur. Je nous sens pourtant dans le vrai dans le comportement mais on doit être beaucoup plus tueur dans les moments clés".

Emile Ntamack (entraîneur des lignes arrières de l'UBB): "Le match nul nous satisfait, on savait qu'on aurait fort à faire ce soir face à Toulouse qui voulait pas lâcher ce match. On a subi au départ mais on a su faire le dos rond".

Toby Flood (demi d'ouverture de Toulouse): "On voulait jouer mais on n'a pas su trouver d'espaces. On a essayé d'alterner mais sans succès face à une équipe qui défend vraiment bien. On est un peu dans le dur en ce moment. On est peu stressé mais il faut continuer à travailler. On joue pas mal, on se crée des opportunités mais on manque de réalisme".

Julien Ledevedec (deuxième ligne de Bordeaux-Bègles): "On a fait un match solide. On n'a jamais plié face aux assauts de Toulouse. On savait qu'ils allaient nous mettre à mal mais on a su résister. On est heureux de ce résultat. On a beaucoup défendu, surtout en première mi-temps mais quand au final tu repars de Toulouse avec deux points, tu te dis que tu as bien fait de t'accrocher".

Thierry Dusautoir (troisième ligne et capitaine de Toulouse): "On a pas trouvé les bonnes solutions près de la ligne, un match nul ça tient à peu. Il faut continuer à regarder de l'avant car y a un gros défi qui s'annonce. Il va falloir récupérer et remotiver les troupes qui sont assez jeunes pour aller chercher quelque chose à Clermont. On va aller se bagarrer là-bas".