Toulouse - Toulon
Le pilier toulousain Johnston au contact avec la charnière toulonnaise Tillous-Borde-Michalak | MAXPPP - PQR - LA DEPECHE DU MIDI - XAVIER DE FENOY

Toulon-Toulouse, triple enjeu majeur

Publié le , modifié le

Le dernier match de la 23e journée du Top 14 oppose, au Vélodrome de Marseille, Toulon à Toulouse (20h45). Un match au sommet, entre deux prétendants aux titres français et européens, distants que de quatre points. Pour Bernard Laporte et Guy Novès, une triple exigence pas forcément compatible. D'abord, prendre le plus de points pour se rapprocher de la qualification en Top 14. Ensuite, intégrer des joueurs de retour de blessure et en ménager d'autres, surmenés. Enfin, préparer le terrible quart de finale qui attend, la semaine prochaine, les Toulonnais à domicile contre le Leinster et les Toulousains sur le terrain du Munster. Avant de se retrouver en demi-finale en cas de victoire.

Avant le début de cette 23e journée, seulement dix points d'écart entre Toulon, 2e, et Brive, 9e. Et il n'y a que les six premiers qui poursuivent leur route. A quatre journées de la fin de la phase régulière, cet affrontement majeur entre Toulon et Toulouse revêt une importance cruciale. Car aucune des deux équipes n'est assurée de disputer les phases finales, pour le moment. Au Vélodrome, deux des plus beaux effectifs de l'Hexagone vont s'opposer. Un match à enjeu à court et moyen terme.

Un match vital en Top 14

Vaincu la semaine dernière à Clermont (22-16), le RCT occupe toujours le fauteuil qui mène aux demi-finales. En ayant arraché le match nul au Stade de France contre le Stade Français (27-27), le Stade toulousain s'est maintenu à la dernière place des qualifiés pour les phases finales. Mais les deux équipes n'ont pas encore assuré leur avenir. A quatre journées de la fin de la saison régulière, tout peut encore leur arriver. Ce choc au stade Vélodrome est donc crucial pour chacune des formations. "Si nous pouvons ramener un point de bonus de ce déplacement, ce sera déjà une très bonne chose", souligne humblement William Servat, entraîneur adjoint de Guy Novès à Toulouse, qui glisse néanmoins qu'il s'agit d'un "test idéal". Du côté toulonnais, Sébastien Tillous-Borde assure "qu'il n'y a qu'une solution: gagner. Si on le fait, on met Toulouse à 7 points. C'est très important." Les Toulousains n'ont jamais battu Toulon au Vélodrome.

Déjà dans la préparation de la Coupe d'Europe

Pour le champion d'Europe en titre et pour le quadruple champion d'Europe, les quarts de finale de H Cup, la semaine suivante, sont des tournants dans la saison. Des matches d'autant plus importants que l'adversaire n'est pas à prendre à la légère. Pour Toulon, il s'agira du Leinster, que les Varois ont délesté de leur Coupe la saison dernière après deux succès consécutifs. La venue à Mayol des coéquipiers d'O'Driscoll est déjà dans toutes les têtes. C'est aussi le cas à Toulouse, qui devra se rendre sur le terrain du Munster. "Nous demandons aux joueurs de rester concentrés sur le match à venir, mais si nous leur demandons, c'est que quelque part, nous sommes conscients qu'ils ont le quart de finale déjà dans un coin de leur tête", admet William Servat. Si les deux équipes françaises sortent victorieuses de cet énorme défi, elles se retrouveront en demi-finales trois semaines après, peut-être encore au Vélodrome.

La gestion de l'e​ffectif

Après les doublons, le Tournoi des 6 Nations et avant la ligne droite qu'ils espèrent voir tant en Top 14 qu'en Coupe d'Europe, Toulonnais et Toulousains doivent gérer les hommes. Ne pas trop tirer sur la corde, redonner du temps de jeu aux anciens blessés sans brûler les étapes, tel est le problème que doivent gérer les deux staffs à l'heure de ce sommet. En plein milieu du gué, après le premier obstacle de la semaine dernière (à Clermont pour le RCT et au Stade Français pour le Stade) et avant celui de la semaine prochaine.

Sur la Rade, les costauds Bakkies Botha et Ali Williams manqueront à l'appel en 2e ligne, de même que Jonny Wilkinson à l'ouverture. En revanche, Bernard Laporte, toujours suspendu de terrain, pourra compter sur le retour de son ailier star, Bryan Habana, intégré au groupe et qui pourrait donc prendre part à son 5e match sous les couleurs varoises. Le 3e ligne Juan Martin Fernandez Lobbe revient également, tout comme le duo de centres internationaux Mathieu Bastareaud et Maxime Mermoz.

A Toulouse, les internationaux français Maestri, Fickou et Médard bénéficient de leur semaine de congés obligatoires. Touché de nouveau la semaine passée après quelques minutes au Stade de France, l'ouvreur Luke McAlister est ménagé. Mais Guy Novès peut compter sur les retours des centres Florian Fritz, qui a joué la semaine dernière, et Yann David, qui sont d'ailleurs associés pour ce match, mais aussi sur celui de son capitaine par intérim (en l'absence de Dusautoir), Yannick Nyanga.