Toulon sur la bonne voie

Toulon sur la bonne voie

Publié le , modifié le

Toulon se rapproche de la qualification pour la phase finale. Le RCT a dominé Montpellier 19-6, en ouverture de la 19e journée de Top14, et prend ainsi sa revanche du match aller. Les Varois ont inscrit le seul essai du match en seconde période, un essai de pénalité sanctionnant la défense héraultaise. Grâce à cette victoire, Toulon conforte sa 3e place au classement.

Ce ne fut pas un festival d'essais, mais longtemps un concours de pénalités entre Toulon et Montpellier à Mayol vendredi, dans le choc de la 19e journée de Top 14. La faute à de nombreuses fautes de main. Le demi d'ouverture anglais Jonny Wilkinson a une nouvelle fois été déterminant en passant quatre pénalités et en transformant l'essai de pénalité accordé à la 71e minute aux locaux après effondrement du pack montpelliérain.

Le RCT a pris le large dans le dernier quart d'heure d'une partie très engagée. Il a fallu attendre la quinzième minute pour voir Jonny Wilkinson débloquer le score en transformant une pénalité, sifflée à la suite d'une cravate du Montpelliérain Naama Leleimalefaga sur le Toulonnais Sébastien Tillous-Borde (3-0, 15). L'ouvreur anglais de Toulon manquait ensuite deux pénalités de plus de quarante mètres (25, 32) et le demi de mêlée de Montpellier Benoît Paillaugue en profitait pour égaliser (3-3, 36) juste avant la pause.

Un essai litigieux annulé

Les Toulonnais revenaient du vestiaire avec de meilleures intentions malgré leur infériorité numérique, après le carton jaune reçu par Christophe Samson. Jonny Wilkinson se chargeait de concrétiser la domination de son équipe, notamment en mêlée, en transformant trois pénalités (43, 58, 66) pour porter l'avantage à 12-3. Entre-temps, les Varois étaient passés tout près de marquer le premier essai par Alexis Palisson. Mais l'arbitrage vidéo ne le validait pas car l'ailier, à la lutte sur cette action avec Timoci Nagusa, avait un pied en touche au moment d'aplatir. Une décision litigieuse qui fera beaucoup parler.

Le pack du RCT était finalement récompensé de ses efforts en apportant un essai de pénalité (71) sur une nouvelle mêlée écroulée, deux minutes après l'exclusion temporaire du pilier héraultais Maximiliano Bustos. Jonny Wilkinson transformait (19-3) pour mettre son équipe à l'abri. La pénalité réussie de Bustos Moyano en fin de match permettait aux Montpelliérains de croire au bonus défensif (19-6, 75). En vain.

Cette victoire face à un concurrent direct conforte le RCT sur le podium (3e) et, à sept journées de la fin de la phase régulière, lui permet d'envisager encore plus sereinement les phases finales. Montpellier, vainqueur à l'aller sur le même score, stagne pour sa part à la 5e place.

Réactions:

Fabien Galthié (entraîneur de Montpellier): "Nous n'avons pas réussi à tenir le ballon, nous avons été sous pression doucement mais sûrement et nous n'avons pas assez tenu le ballon alors que les Toulonnais ont su le faire. C'est un résultat logique. On s'attendait à souffrir en touche mais d'habitude en mêlée on est pas mal et là on a souffert".

Bernard Laporte (entraîneur de Toulon)
: "Je tiens à féliciter les joueurs car ce n'était pas un match simple à gérer par rapport à tout ce qui s'était passé et par rapport au classement. Montpellier a démontré que c'est une bonne équipe donc je suis d'autant plus satisfait, notamment de la deuxième période, nous avons fait une dernière demi-heure de bon calibre. Nous avons été assez dominateurs toute la partie en mêlée".

AFP