RCT Toulon Michalak Wilkinson
Les Varois ont concédé leur troisième défaite de suite en Top 14. | PHOTOPQR/NICE MATIN

Toulon subit aussi la loi de Brive

Publié le , modifié le

A la dérive en Top 14, avec deux défaites de rang en championnat, Toulon a cette fois-ci chuté du côté de Brive (23-10) en clôture de la 17e journée. Les Varois, qui n'y arrivent toujours pas loin de leurs bases, cèdent du terrain dans la course aux phases finales. Les Brivistes prennent eux leurs distances sur le bas du classement.

En 2014, Toulon n’y est pas. Mais alors, pas du tout. Surpris en début d’année par Grenoble (21-22) à Mayol, les Varois ont cette fois-ci été pris au piège à Brive (23-3) samedi en clôture de la 17e journée de Top 14. Le RCT, 7e au classement avant le match face aux Brivistes, décolle du peloton de tête, le club de la Rade affichant le piètre bilan d’une seule victoire en neuf déplacements cette saison. Le CAB, qui n’a cédé que devant Biarritz (9-14) à domicile, conforte un peu plus ses distances sur la zone rouge.

Pris à la gorge, dans les phases de conquête notamment, les Toulonnais ont déjoué devant l’envie et l’efficacité dévastatrices de Brive en première période. Germain, en réussite à la bute, a rapidement mis en orbite son équipe (6e, 15e, 21e, 27e, 33e) avant que Ribes s’arrache du maul pour enfoncer sur la ligne (20-3, 38e) juste avant de rentrer aux vestiaires.

Sur les nerfs, les Varois -déjà sanctionnés d’un jaune pour Castrogiovanni (33e)- ont craqué à nouveau, à l’image de Burden (52e) auteur de coups de poing répétés sur Swanepoel. Germain, toujours au pied, a finalement profité de cette supériorité numérique en transformant une énième pénalité (23-3, 57e). Les Brivistes, faisant preuve d'ingéniosité sur les mêlées adverses, ont accentué avec une aisance certaine leur pression sur le RCT pour s'assurer une fin de match tranquille devant un public chauffé à un blanc. Toulon, lui, n'a eu le niveau d'un champion d'Europe en titre malgré l'essai transformé de Wulf (23-10, 76e) dans les toutes dernières minutes. Et il risque de le payer au prix fort lors de l'accession aux phases finales.