Ma'a Nonu Toulon Bordeaux-Bègles
La charge de Ma'a Nonu fait mal à la défense de Bordeaux-Bègles | BERTRAND LANGLOIS / AFP

Toulon revient dans la course en battant Bordeaux-Bègles

Publié le , modifié le

Huitième avant le coup d'envoi, le RCT est remonté à la 4e place grâce à une victoire nette et bonifiée face à Bordeaux-Bègles (37-10) lors de la 13e journée du Top 14. Mike Ford, le nouvel entraîneur, commence à trouver les bons réglages et le club varois reste un prétendant sérieux pour les phases finales.

Pierre Bernard a joué un mauvais tour à ses anciens coéquipiers de l'UBB. Le nouvel ouvreur toulonais a été dans tous les bons coups face aux Bordelais, dictant le tempo et accélérant à bon escient. Tranchant ballon en main et habile gestionnaire au pied, Bernard a régalé. Après un début de match équilibré et voué aux buteurs, Halfpenny et Hickey, tout s'emballait dès la 20e minute de jeu avec ce premier essai signé Habana à la réception d'une bonne passe de Ma'a Nonu. Dans la foulée, le match basculait véritablement dans le camp varois avec le carton rouge infligé à Braid, coupable d'avoir marché sur le visage de Gorgodze (22e). A quatorze, les partenaires de Beauxis accusaient le coup et encaissaient un deuxième essai qui, lui, ne relevait que du talent pur de Pierre Bernard. L'ouvreur du RCT, après un point de fixation, tapait à suivre pour lui-même, réceptionnait et crochetait le dernier défenseur pour aplatir (33e). 

Habana, Ashley-Cooper, O'Connor... un parfum de Super Rugby

Bordeaux-Bégles, même largement mené à la pause (20-3) et réduit à 14, avait le mérite de pas rendre les armes et Ashley-Cooper, à la 52e minute, concluait un beau mouvement au large initié par un contre en touche. Mais les Toulonais reprenaient leur inexorable marche en avant. Gill profitait ainsi du matraquage de ses avants pour redonner une large avance aux siens (27-10, 60e) puis O'Connor, entré en jeu à la place de Drew Mitchell, donnait à la partie un petit air de Super Rugby (71e). Retour en Europe avec le cinquième essai pour Halfpenny, le Gallois entrant en marchant dans l'en-but adverse, signe que l'UBB n'y était clairement plus (37-10, 76e). 

Julien Lamotte