Toulon rêve de Chabal, Servat et Barcella

Toulon rêve de Chabal, Servat et Barcella

Publié le , modifié le

Michalak, Servat, Barcella, Spies, Chabal … Mourad Boudjellal construit déjà l'équipe de la saison prochaine. Après avoir reçu un accord verbal de Frédéric Michalak, le club toulonnais par le biais de son président s'est mis en tête d'attirer Williams Servat, Fabien Barcella et ne serait pas insensible à Sébastien Chabal, en fin de contrat au Racing. Comme à son habitude, Boudjellal veut faire rêver les supporters toulonnais.

"Bien sûr ! Si Chabal vient pour être un grand joueur de rugby, quel club ne peut pas être intéressé. S’il cherche un pari sportif, qu’il regarde un club comme Toulon… ou d’autres. On n’est pas les seuls", a déclaré Mourad Boudjellal sur RMC. Toujours bon client avec les médias, le président du RCT aime les effets d'annonce, en joue et en abuse. Alors que le n°8 du Racing en fin de contrat s'interroge sur son avenir, les déclarations - qui n'engage pour le moment Boudjellal - donne les tendances du futur mercato.

Lire Michalak is back

"On est suffisamment attractif pour attirer des internationaux français soit en exercice, comme (Alexis) Palisson, soit qui veulent se relancer comme Michalak", a souligné Boudjellal. Fort de cette notoriété, il s'est investi dans le dossier Michalak depuis pendant deux mois pour aboutir à un accord verbal. "Même si rien n'est signé, je pense qu'il sera toulonnais la saison prochaine", avait dit le président du RCT vendredi dernier. "Il avait plusieurs propositions de plusieurs clubs. Il a pesé le pour et le contre, le projet toulonnais l'a séduit".

Négociations avec Servat et Barcella

Selon Midi Olympique, le club varois aurait lancé des négociations pour engager deux internationaux français, le talonneur de Toulouse Williams Servat, en fin de contrat en juin 2013, et le pilier Fabien Barcella. Si les parties ont bien avancé sur la partie rémunération, rien n'est encore acté. D'autres noms circulent autour d'un club qui aime les stars: le pilier anglais Andrew Sheridan, le deuxième ligne anglais Nick Kennedy, les n°8 sud-africains Pierre Spies et Josh Strauss, le flanker All Black Jerome Kaino, l'arrière anglais Delon Armitage... Ajoutés aux Wilkinson, Bastareaud, Giteau, Hayman, Van Niekerk, Toulon se construit une équipe Play Station. "On est en train de mettre en place une armée", a reconnu le président toulonnais. Pas forcément un gage de succès.

Si le club varois a lancé les grandes offensives du prochain mercato, il est impossible aux joueurs de s'engager dans un nouveau club avant l'ouverture des transferts en mai. Bref, demain, Boudjellal peut dire qu'il veut signer X ou Y, tant qu'il n'y aurait pas derrière de réalité contractuelle, c'est de l'ordre du rêve. C'est le cas de Chabal qui est annoncé au Japon, au Racing ou ailleurs comme Toulon. Le talent du fondateur des Editions du Soleil est de réaliser ses rêves.Très souvent.

Mathieu Baratas