L'hommage à Mayol
L'hommage rendu à Mayol | AFP - FRANCK PENNANT

Toulon-Racing: "Parce que Charlie"

Publié le , modifié le

Le deuxième match comptant pour la 16e journée du Top 14 entre Toulon et le Racing-Métro a été l'occasion d'un grand moment d'émotion. Comme l'avait demandé la Ligue sur tous les terrains, une minute de silence a été observée. Mais il y a eu bien d'autres choses, comme ce traditionnel Pilou-Pilou modifié et conclu par un "Parce que Charlie".

Mourad Boudjellal a été le premier éditeur de Charb. Le dessinateur et journaliste de Charlie Hebdo, qui a trouvé la mort cette semaine dans la tuerie qui a frappé le journal, était donc bien connu par le président du RCT. Il avait donc encore plus envie de participer à l'hommage général, en France comme dans le monde, pour ceux qui sont tombés lors de cette semaine meurtrière. Tous les joueurs des deux équipes portaient, à l'initiative du syndicat de joueur Provale, un t-shirt avec l'inscirption "Nous sommes tous des Charlie". Pour leur entrée sur le terrain, la sono crachait l'hymne à la paix de John Lennon, Imagine.

Mélangés les uns aux autres au centre du terrain, les joueurs observaient, avec tout le public, une minute de silence parfaitement respectée par tout Mayol. Puis, Mourad Boudjellal a pris le micro pour rappeler que les "saltimbanques ne meurent jamais" et qu'ils n'auraient pas aimé entendre une minute de silence, mais plutôt une minute d'applaudissements. Le public a alors entonné la Marseillaise, vibrante, pleine d'émotions, avec les pancartes "Je suis Charlie" brandies dans tout le stade, comme à Jean-Bouin la veille pour le match entre le Stade Français et Castres. Et le traditionnel Pilou-Pilou a ensuite été débuté, avec quelques changements de paroles, et notamment le "Parce que Toulon", remplacé par un "Parce que Charlie".

Et pour couronner le tout, chacun des marqueurs durant le match se voyait affublé d'un même prénom: Charlie. 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze