Mike Ford au RC Toulon 092016
Mike Ford quitte Toulon. | FRANCK FIFE / AFP

Toulon : Mike Ford remplacé par Richard Cockerill

Publié le , modifié le

Le RC Toulon s'est séparé de son entraîneur Mike Ford, remplacé par Richard Cockerill jusqu'à la fin de la saison, deux jours après l'élimination en quarts de finale de la Coupe d'Europe contre Clermont (29-9), a annoncé mardi le club dans un communiqué. Le club varois avait annoncé le 20 mars que Fabien Galthié prendrait les commandes du RCT à partir de la saison prochaine, pour entraîner de nouveau pour la première fois depuis sa mise à pied de Montpellier, en décembre 2014.

Le RC Toulon s'est séparé de son entraîneur Mike Ford, remplacé par Richard Cockerill jusqu'à la fin de la saison, deux jours après l'élimination en quarts de finale de la Coupe d'Europe contre Clermont (29-9), a annoncé mardi le club dans un communiqué. Le club varois avait annoncé le 20 mars que Fabien Galthié prendrait les commandes du RCT à partir de la saison prochaine, pour entraîner de nouveau pour la première fois depuis sa mise à pied de Montpellier, en décembre 2014. "Le RC Toulon et Mike Ford se sont séparés d'un commun accord ce lundi 3 avril 2017.

Richard Cockerill prend en charge l'équipe première, assisté de Marc Dal Maso. Matt Giteau a accepté de prendre en charge les trois-quarts tout en continuant à jouer", a expliqué le RCT dans un bref communiqué. Dal Maso était déjà prévu comme futur adjoint de Galthié, avec Fabrice Landreau. Toulon vit une saison très mouvementée depuis le départ l'été dernier de son entraîneur Bernard Laporte, qui l'avait amené à la triple couronne de champion d'Europe (2013, 2014, 2015).

Les Rouge et Noir auront disputer cette saison avec trois entraîneurs différents: Diego Dominguez avait pris la succession de Laporte, mais avait été fragilisé avant même le début de la saison par le président du club Mourad Boudjellal. Dominguez avait été remplacé fin octobre par Mike Ford, qui aura fait moins de cinq mois comme manager. Il s'agit là d'un turnover assez rare dans les sports collectifs français.

Quatrième du Top 14 à quatre jours de la fin de la saison régulière, Toulon, finaliste malheureux en 2016 contre le Racing 92, n'a plus que le championnat de France pour sauver sa saison, pour un titre qui lui échappe depuis 2014.

AFP