Top 14 Toulon Castres Ma'a Nonu 052016
Rory Kockott (Castres) face à Ma'a Nonu (Toulon) | AFP - Bertrand Langlois

Toulon mate Castres et retrouve le bon chemin

Publié le , modifié le

Toulon s'est bien replacé dans la course aux deux premières places en battant Castres (17-7), après deux défaites à domicile, et revient à un petit point de Montpellier, dimanche pour la 23e journée du Top 14. Le CO hérite de la septième place, doublé par Toulouse et Bordeaux-Bègles.

Le RCT s'est rassuré au classement en reprenant six longueurs d'avance sur Toulouse, le 5e, sécurisant au moins un quart à domicile, mais aussi en mêlée, plus conquérante que ces derniers temps. En revanche, les Toulonnais ont encore commis de nombreuses approximations avec le ballon, pas toutes excusables par la pluie qui a douché Mayol. Souffreteux en début de match, Toulon n'a pas été aidé par un Quade Cooper en difficulté.

Secoué dans la semaine publiquement par son président Mourad Boudjellal, l'arrière a beaucoup raté. Une passe lui a échappé des mains (20), et une glissade suivie d'un dégagement contré devant Palis aurait pu coûter un essai (32). Mais l'Australien a initié le deuxième essai, d'une percée saignante, qui a fini par profiter à Ma'a Nonu (62), l'autre nouvelle star n'ayant pas encore donné la pleine mesure de sont talent sur la Rade.

Giteau forfait

Le RCT a mis une heure à mater les Castrais. Il a marqué ses premiers points sur une pénalité au pied des poteaux de Jonathan Pélissié (23), au bout d'une action initiée par Frédéric Michalak. L'ouvreur, qui a remplacé au dernier moment Matt Giteau, en délicatesse avec ses adducteurs, a réussi une merveille de passe rapide pour Josua Tuisova permettant au Fidjien de transpercer le mur castrais. Après plusieurs actions menaçantes du CO, notamment dues aux maladresses de Quade Cooper, le RCT a trouvé l'ouverture par Tuisova. Lancé par Pélissié, il a basculé l'ex-David Smith avant d'éviter un deuxième plaquage et d'aplatir (37). Michalak a pris le but et passé la pénalité, donnant une marge à son équipe (10-0).

Michalak a encore une fois éclairé un match chiche en grandes envolées, en jouant très vite, mais au pied cette fois, un ballon pour Juan-Martin Fernandez-Lobbe, qui l'a laissé échapper à un mètre de la ligne, manquant un essai qu'il n'avait plus qu'à sortir du four (52). Le futur Lyonnais a terni sa performance en offrant un ballon aux Castrais qui abouti à l'essai de Thomas Combezou (79). Les hommes de Christophe Urios ont mérité de sauver l'honneur, ils ont poussé jusqu'au bout, un état d'esprit qui leur permet de croire encore à la phase finale.

AFP