Toulon a la pression aux Basques

Publié le , modifié le

Vaincu contre toute attente à Mayol la semaine dernière, le RCT est dans l'obligation de redresser la barre lors de son déplacement très délicat à Biarritz, vendredi. Un défi à mener avec Mignoni-Wilkinson à la baguette lors de cette 2e journée qui marque le retour de bon nombre d'internationaux. Battu à l'USAP, le champion clermontois doit ramener des points de Bourgoin. Seul match entre invaincus: Stade Français - La Rochelle.

Humiliés. Giflés. Abasourdis. Les Toulonnais ont mal vécu leur entrée en matière de cette saison 2010-2011. Défaits dans les ultimes minutes dans leur antre de Mayol par des Bayonnais qui ne s'attendaient pas à être à pareille fête, les Varois ont déjà la pression. Et pour y faire face, Jonny Wilkinson sera titulaire pour faire oublier la maladresse de Contepomi, mais Pierre Mignoni, blessé de dernière minute, ne sera pas à la mêlée pour former la charnière titulaire de l'an dernier. Une charnière d'expérience pour décrocher quelque chose dans un stade Aguilera peu enclin à subir son premier revers, surtout avec les retours des internationaux Harinordoquy, Lauret, Marconnet, Ngwenya ou encore Balshaw. Le BO, pour son deuxième match consécutif à domicile, a bien l'intention de maintenir le cap qui mène au succès. Vital contre Montpellier la semaine dernière, le pied de Yachvili sera encore une fois soumis à rude épreuve dans un duel à distance avec l'ouvreur anglais, lors d'un premier affrontement entre prétendants à l'Europe, voire au titre. Et si Mourad Boudjellal a affirmé que Philippe Saint-André était hors de cause dans la défaite initiale, ce sont donc bien les joueurs toulonnais qui sont sous forte pression pour ce déplacement dans le pays basque.

La pression, joueurs du Stade Français et de La Rochelle l'ont enlevée sur leurs propres épaules lors de la 1ère journée, pour se retrouver serein en ce début de week-end. Après une saison très loin des premières places, et trop loin de la lumière, les Parisiens ont démarré la nouvelle aventure pied au plancher, en étant la seule formation avec Toulouse à prendre le bonus offensif la semaine dernière. Avec Michael Cheika aux commandes, les Stadistes sont donc rassurés à l'heure d'accueillir le promu rochelais, auteur d'un excellent résultat à domicile contre Castres (22-17). L'orgueil manifesté devant son public pourra-t-il s'exporter à Paris ? Pour la petite histoire, cette rencontre sera la seule du week-end opposant deux formations invaincues.

Vainqueur à Brive, le Racing Metro voyage pour la deuxième fois de suite, pour visiter les Montpellierains du duo Galthié-Béchu. Avec les retours des cadres Lionel Nallet et François Steyn, Pierre Berbizier compte bien sur cet apport de poids pour faire pencher la balance d'un match qui devrait être indécis. Logiquement battu en Catalogne dans la revanche de la dernière finale, Clermont dispute également son deuxième match à l'extérieur. A Bourgoin, le terrain est idéal pour relancer le champion de France en titre tandis que l'USAP doit trouver une solution à sa pénurie d'ouvreurs consécutive aux blessures de Mélé, Edmonds, Laharrague et Hume, pour défier des Brivistes bien mal partis en cas de nouveau revers à domicile.