Grenoble Toulon 012014
Bakkies Botha tente de garder le ballon face à Geoffroy Messina | AFP

Toulon-Grenoble: La surprise grenobloise

Publié le , modifié le

Menés au score jusqu'à trois minutes de la fin, les Grenoblois ont créé une énorme surprise en s'imposant à Mayol sur Toulon (22-21) grâce à un essai de Ratini suite à une interception. Avec cette victoire, Grenoble entre dans le Top 6.

Que c'est cruel pour les Toulonnais. Alors qu'ils pensaient tenir une victoire étriquée sur Grneoble grâce à la botte de Jonny Wilkinson, les Toulonnais ont du s'incliner sur une interception de Ratini en toute fin de match. L'Anglais, bourreau des Grenoblois pendant 77 minutes s'est transformé en bourreau pour sa propre équipe sur cette sautée interceptée. Bernard Laporte a beau s'indigner devant un avantage, arrêté trop tôt selon lui, son équipe soit s'incliner.

Pourtant, ses joueurs avaient fait du mieux qu'ils pouvaient en ce samedi après-midi. En panne d'inspiration, ils s'en sont remis à la botte de Jonny Wilkinson pour répondre à celle de Valentin Courrent. Et l'ancien Toulousain avait plutôt bien fait son travail en permettant à son équiper de profiter des fautes toulonnaises pour donner l'avantage aux siens à la mi-temps (12-9). Dans une première mi-temps très fermée, les occasions d'essais ont été très rares.

Ratini crucifie Wilkinson

En deuxième mi-temps, le physique toulonnais fait petit à petit la différence. Après 40 minutes où le RCT  amultiplié les erreurs de concentrations et les fautes, les joueurs de Bernard Laporte reparte de l'avant pour faire plier la défense grenobloise qui ne rompt pas. Pas même devant Benjamin Noirot qui pense avoir inscrit le seul essai du match avant de voir l'arbitre de la rencontre sifflé un en-avant. Mais même sans cet essai, Toulon mène encore 21-15 à moins de cinq minutes de la fin. Avec un ballon à jouer dans les 40 mètres adverses, Toulon est en bonne position pour exclure Grenoble du bonus défensif. Malheureusement une bonn lecture de Ratini va inverser la tendance. L'ailier fidjin réitère son exploit de la semaine dernière où il avait donné la victoire à son équipe face à Castres. Cette fois-ci, il permet à Caminati de passer la transformation face aux perches. Fabrice Landreau n'en croit pas ses yeux. Mayol est tombé pour la première fois de la saison.