Coetzee, Stewart, Gitau, Toulon, Grenoble
Coetzee et Stewart plaquant le Toulonnais Giteau | JEFF PACHOUD / AFP

Toulon et Grenoble jouent le Top 6

Publié le , modifié le

Hôte du Stade Français, 2e, le Biarritz Olympique doit absolument l'emporter pour conserver ses chances de maintien lors de la 16e journée de Top 14. En début d'après-midi, Toulon recevra Grenoble dans un duel décisif pour les phases finales. Tombé dans la zone rouge, Oyonnax tentera de se relancer en recevant le Racing-Metro. Perpignan et Bayonne joueront eux le match de la peur, pendant que Montpellier voudra prolonger son embellie biarrote chez des Brivistes sous pression.

Toulon (4e) - Grenoble (7e). La rencontre aura un sérieux goût de revanche  pour les Toulonnais. Ils doivent d'abord se racheter de leur défaite (14-3) à Colombes dimanche dernier face au Racing-Métro et consolider leur  place dans le groupe de tête du Championnat. Les Varois doivent aussi prendre leur revanche sur le match aller en Isère, où ils s'étaient inclinés d'un point (25-24) au stade des Alpes. Une victoire face à Grenoble, une des meilleures équipes à l'extérieur qui arrivera sans complexe après avoir battu (20-16) le champion de France Castres, serait bon pour le moral avant d'entamer deux semaines décisives en Coupe d'Europe.

Biarritz (14e) - Stade Français (2e). Biarritz est plus que jamais sous pression à domicile. Le rebond amorcé à Brive fin novembre (victoire 14-9) n'a pas duré et les Basques ont depuis encaissé une défaite sur leur pelouse contre un concurrent pour le maintien, Bordeaux-Bègles (22-15), et deux corrections à  Clermont (35-6) et Montpellier (48-22). Ils accusent un retard de 13 points sur le premier non-relégable. Une nouvelle défaite à domicile compromettrait sérieusement l'avenir du BO dans l'élite. Le Stade Français, fringant deuxième après ses trois derniers succès sur Toulon (23-0), Grenoble (21-6) et Perpignan (19-12), ne devrait pas montrer de pitié pour tenter de s'imposer là où cinq équipes ont déjà gagné.
   
Oyonnax (13e) - Racing-Métro (8e). Oyonnax veut se rassurer, le Racing  aussi. Les promus sont premiers relégables et doivent s'imposer pour rester dans la course au maintien. Dans leur stade Charles-Mathon, ils n'ont cédé  qu'une fois depuis novembre 2011, face au Stade Français en septembre (16-15). Le Racing-Métro peut-il s'imposer dans le Haut-Bugey ? Jusqu'à présent, les Franciliens n'ont pas brillé et rêvent de trouver enfin un peu de constance. La dernière victoire sur Toulon (14-3) a instauré un peu de confiance. Avec une ossature d'équipe assez identique à celle qui s'est imposée contre Toulon, elle sera mise à rude épreuve dans l'un des déplacements les plus compliqués du Top 14 .
   
Perpignan (11e) - Bayonne (12e). Les deux équipes ne sont séparées que d'un point. Pour Perpignan, le match est capital afin d'enrayer une mauvaise série de sept défaites consécutives toutes compétitions confondues, dont cinq en Top 14 qui l'ont fait passer de la 5e à la 11e place. Bayonne, regonflé par sa victoire (21-13) sur Toulouse, aura donc fort à faire à Aimé-Giral.
   
Brive (10e) - Montpellier (6e). Le combat des packs s'annonce rude en Corrèze. Les Brivistes ne comptent que deux points d'avance sur la zone de  relégation et doivent à tout prix renouer avec la victoire qui les fuit depuis  le 2 novembre (trois défaites, un nul). Pis, sur leur pelouse, ils restent sur  deux matches sans victoire contre Biarritz (défaite 14-9) et le Racing-Métro  (9-9). Montpellier arrivera donc plus que méfiant au stade Amédée-Domenech  sachant que Perpignan (31-6), Castres (34-0) et Toulouse (25-13) y sont tombés.

Le programme de la 16e journée de Top 14

Le classement du Top 14

AFP