Gavin Henson (Toulon)
Gavin Henson (Toulon) | AFP - GERARD JULIEN

Toulon et Bayonne dans le coup, La Rochelle dans le trou

Publié le , modifié le

Victorieux respectivement du Stade Français (38-10 avec bonus) et du Racing-Métro (26-16), Toulon et et Bayonne restent dans la course à la qualification en play-offs. Clermont, qui a réalisé un festival contre Biarritz (41-13), garde les cartes en mains mais Domingo s'est blessé. Montpellier, vainqueur (42-27) à Bourgoin, peut espérer accrocher la 2e place qui donne un accès direct aux demi-finales. En bas de tableau, Brive a quasiment condamné La Rochelle (26-9).

Gavin Henson ne reste pas en rade

Les débuts de Gavin Henson ont été victorieux dans un stade Mayol en fête (38-10 contre le Stade Français). Le centre international gallois a fait parler de lui. Il a d'abord fait preuve de vista sur le second essai du Ercété juste avant la pause. Il récupérait le ballon et fonçait droit dans la zone d'avants, transperçant la défense parisienne pour fixer Raine et offrir un caviar à Loamanu qui allait en terre promise. Mais le meilleur était à venir pour le playboy de la Principauté. C'est lui qui inscrivait l'essai du bonus offensif à 12 minutes du terme après un superbe travail de Lovobalavu et un rebond favorable. Des débuts en fanfare qui permettent aux Varois d'espérer arracher le sixième ticket qualificatif pour les play-offs d'autant que Perpignan a perdu contre Toulouse vendredi soir.

Saint-André soulagé

Philippe Saint-André, le manageur de Toulon, s'est montré très satisfait de l'attitude de ses ouailles ce samedi "La mission est accomplie. On prend cinq points et on reste en course pour la qualification (en phase finale). On ne ne va rien lâcher jusqu'à la dernière journée. Sur ce match, on a joué un peu plus direct, tout en étant plus cohérent. On marque quatre essais, mais on a eu sept ou huit opportunités. Nous avons vécu une semaine difficile (le président Boudjellal a critiqué son staff et ses joueurs, ndlr). Je suis donc très content pour les joueurs, le club, le président et surtout pour les supporteurs qui nous ont soutenus pendant 80 minutes. Ici à Toulon, c'est un challenge quotidien. Après ça, je pourrai manager dans le monde entier."

La boucle est bouclée pour La Rochelle

De Brive à Brive, grandeur et décadence. De la finale d'accession de mai dernier à cette rencontre de la peur disputée au stade Amédée-Domenech, le Stade Rochelais a vécu une belle aventure, agrémentée de quelques succès marquants face à Castres ou Clermont. Mais ce samedi, trois essais de Bonrepaux (30e), Cabello (59e) et Palisson (76e) ont anéanti les derniers espoirs rochelais, battus 26-9. Les cinq anciens Brivistes de l'ASR n'ont donc pas permis aux Jaune et Noir de remporter ce duel ultra important dans l'optique du maintien. La ProD2 est maintenant quasi certain car Brive devrait être sauvé lors de la réception d'Agen à l'ultime journée.

Bustos Moyano booste Montpellier

Bustos Moyano est un arrière prolifique. Très bonne surprise de ce Top 14 (il avait parfaitement suppléé François Trinh-Duc en Challenge européen à l'ouverture), l'Argentin continue de prouver qu'il peut devenir un cadre de la sélection argentine dans les prochaines années et dès la Coupe du monde cet automne. Il a encore marqué deux essais et 25 points (!) lors du succès de Montpellier à Bourgoin (42-27). L'Argentin reste l'un des meilleurs réalisateurs du championnat avec 216 points. Bourgoin a donc manqué l'occasion de remporter sa troisième victoire de la saison (après des succès sur Brive et Agen) lors de cette rencontre "Champagne" où de nombreux essais ont été inscrits (8 au total).

Huget, le TGV Atlantique

L'Aviron Bayonnais a de nouveau profité du talent de son ailier international pour s'offrir un magnifique succès contre le Racing-Métro, meilleur formation à l'extérieur du Top 14. Le neuvième essai de Benjamin Huget cette saison aura eu le mérite de débloquer la situation à la fin du premier quart d'heure. Deux minutes après s'être logiquement vu refuser un essai alors qu'il avait aplatit dans l'en but, la révélation de la saison a conclu un beau mouvement sur une sortie de mêlée initiée par Baget et prolongée de façon acrobatique par le vif Audy. L'essai qui a permis aux Ciel et Blanc de prendre le score et de ne pas laisser les Franciliens espérer trop longtemps (26-9). Pour Huget, désormais deuxième au classement des marqueurs derrière le Toulousain Maxime Médard (13), il s'agit d'un bon nouveau "coup de pub" avant la sélection de Marc Lièvremont pour le Mondial.

Domingo gravement blessé ?

Le pilier international de Clermont, Thomas Domingo, touché au genou droit à la 59e minute du match contre Biarritz (41-13) a quitté la pelouse en boitant et en grimaçant. Sur les images de la retransmission télévisée, le genou droit a semblé se dérober durant une charge du joueur. "Quand j'ai fait mon appui, j'ai senti que ça a craqué", a confié le joueur, très pessimiste, au micro de Philippe Guillard. "Je dois passer une IRM", a-t-il ajouté, grimaçant. Probablement lundi, peut-être avant si l'état du genou le permet. Domingo (25 ans, 17 sélections) est le pilier gauche titulaire du XV de France depuis le Tournoi des six nations 2010. Depuis, il a disputé 12 des 14 matches du XV de France. Marc Lièvrmont doit annoncer sa liste de 30 joueurs pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande le 11 mai. Le pilier gauche Fabien Barcella, titulaire avec les Bleus avant Domingo, est actuellement en convalescence après une opération au tendon d'Achille.

Frédéric Michalak rassuré

Le demi de mêlée ou ouvreur de Toulouse, sorti vendredi lors de la victoire (25-24) à Perpignan, souffre d'une entorse à la cheville gauche et sera absent environ trois semaines Michalak (28 ans, 54 sélections) manquera donc le quart de finale de Coupe d'Europe contre Biarritz le 10 avril à Saint-Sébastien et au moins deux des trois derniers matches de saison régulière des Toulousains contre Toulon à Marseille (16 avril) et Bourgoin (23 avril). Il s'est blessé sur un plaquage perpignanais qui a mis sa cheville "en porte à faux" et l'a faite "craquer". Le Stade Toulousain se retrouve dépourvu au poste de demi de mêlée, l'habituel titulaire du poste, l'Argentin Nicolas Vergallo, n'étant "pas totalement remis" d'une fracture à la main selon l'entraîneur des trois-quarts toulousains Jean-Baptiste Elissalde et le Néo-Zélandais Byron Kelleher soignant une blessure à un mollet. Les jeunes Nicolas Bézy (21 ans) et Jean-Marc Doussain (20 ans) peuvent couvrir le poste.

Fin de série pour Castres

Invaincu depuis quatre matches, Castres qui, au fil des semaines, s'est replacé parmi les meilleurs du Top 14, a connu un coup d'arrêt à Agen. Ce dernier, qui a fait un pas vers le  maintien, en signant un neuvième succès (21-16) cette saison. "On repart avec un point, on était venu en chercher quatre. La faute à une belle équipe d'Agen, très efficace sur les ballons portés et qui a su marquer durant ses temps forts. Le match a basculé en deux minutes. Les Agenais méritent de se maintenir.", a déclaré l'ailier castrais Marc Andreu.