Van Niekerk Joe Toulon plaqué 09 2010
Le Toulonnais Joe Van Niekerk | AFP - Vincent Beaume

Toulon-Castres, défi d'Européens

Publié le , modifié le

A une semaine de la 1ère journée de la Coupe d'Europe, Toulon et Castres, engagés dans cette épreuve, s'affrontent pour le compte de la 9e journée du Top 14. Restant sur trois victoires consécutives, les Varois ont besoin de confirmer leur redressement, notamment à domicile, contre une formation castraise en manque de réalisme.

Dans une semaine, Castres sera à Northampton, leader du championnat anglais, et Toulon recevra les Ospreys, quart de finaliste de la H Cup ces trois dernières saisons. Une entrée en matière européenne déjà décisive, mais qui n'occupe pas encore totalement l'esprit des joueurs. Car le championnat reste le quotidien des deux équipes, à la lutte pour redresser un début de saison plus ou moins réussi (défaite à domicile contre Bayonne pour le RCT, défaite chez le promu La Rochelle pour Castres). Depuis, grâce à trois victoires consécutives, les Toulonnais ont refait surface, tandis qu'en alternant victoire et défaite, le CO peine à retrouver les sommets de la saison passée.

Vaincus à chacun de leur déplacement, les Castrais passent un test majeur à Mayol. Avec un effectif au complet, Laurent Travers et Laurent Labit,; les deux entraîneurs, espèrent voir leurs joueurs trouver la clé de leur problème: "On parvient à mettre les défenses adverses en difficulté, mais on a du mal à concrétiser, à être efficaces", concède l'ancien pilier champion d'Europe avec Brive. Le revers à Clermont, au terme d'un combat furieux, était une bonne préparation à ce choc. Et comme le dit le deuxième ligne Mathias Rolland, de retour de blessure, les Castrais voudront "avoir le même état d'esprit qu'à Clermont, mais avec la réussite en plus".

Mais le RCT a encore mieux préparé ce match, en allant s'imposer pour la troisième fois de la saison à l'extérieur, à Bourgoin, tout en laissant au repos certains cadres comme le capitaine-courage Joe Van Niekerk ou le pilier Laurent Emmanuelli. Avant de se plonger pour la première fois dans la Coupe d'Europe après avoir été finaliste du Challenge européen la saison dernière, les joueurs de Philippe Saint-André peuvent se réjouir de leur 4e position du Top 14 à l'aube de cette 9e journée. Sans Lovobalavu (blessé) ni Kefu (suspendu), mais avec les retours du deuxième ligne Schofield et de l'ailier anglais Sackey, Toulon a l'ambition de poursuivre sur sa lancée et maintenir sa dose de confiance. "Nous voulons refaire de Mayol une forteresse", insiste le manageur du club qui se réjouit que "l'équipe (ait) retrouvé une âme collective".