Gio Aplon Grenoble VS Toulon Top 14 2015
Toulon a manqué de peu la victoire | JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Toulon cale à Grenoble

Publié le , modifié le

Après une victoire tonitruante le week-end dernier face à Oyonnax, Toulon a connu un coup d’arrêt, ce dimanche, à l’occasion de la 7e journée de Top 14. En déplacement à Grenoble, les hommes de Bernard Laporte se sont inclinés 29 à 33 face à des Isérois très joueurs et auteurs de trois essais et 4 pénalités. En inscrivant un 4e essai en toute fin de match par l’intermédiaire de Steffon Armitage, les Toulonnais ont toutefois réussi à récupérer le point de bonus défensif. Au classement, Toulon pointe en 8e position tandis que Grenoble, en enchaînant enfin deux victoires consécutives, prend un peu d’oxygène et se retrouve désormais en première partie de tableau.

Au stade des Alpes, le spectacle était au rendez-vous ce dimanche pour le match de clôture de la 11e journée de Top14. Et le public a pu assister à la seconde victoire consécutive de son équipe, Grenoble, une première cette saison. Les Isérois ont en effet réussi à accrocher le RC Toulon grâce à 3 essais, dont un de pénalité, inscrits par Aplon (11e), Setephano (15e) et Roodt (53e), 3 transformations et 4 pénalités signées Wisniewski. Les locaux se sont montrés dominateurs en mêlée et dans les rucks, au grand dam des troupes de Mourad Boudjellal qui n'ont jamais trouvé la solution. 

Ces dernières, menées au score, sont revenues au score grâce à deux essais d'Armitage (20e) et de Gorgodze (28e). Mais si le RCT a réussi à rester dans la partie en dépit du rude combat imposé par les Grenoblois, il s'est montré trop indiscipliné, laissant filer de précieux points, notamment en seconde période. 

En fin de rencontre, Grenoble confortait son avance face à une équipe toulonnaise dépassée mais qui, dans les derniers instant, décrochait le bonus défensif à la faveur d'un 4e essai inscrit par Armitage, décidément décisif dans cette rencontre. 

Dans les vestiaires grenoblois, le sourire était sur tous les visages après cette victoire à domicile.

Isabelle Trancoën