Ma'a Nonu avec Boudjellal à Toulon 23112015
Le président du RC Toulon, Mourad Boudjellal et sa nouvelle star All Black, Ma'a Nonu. | FRANCK PENNANT / AFP

Toulon - Agen : Ma'a Nonu pour lancer la saison du RCT ?

Publié le , modifié le

Une semaine après sa démonstration de forces sur la pelouse de Clermont, le RC Toulon veut confirmer puis montrer à tous ses concurrents que sa saison en Top 14 est réellement lancée. Opposés à Agen, avant-dernier, pour le compte de la 10e journée de Top 14 (14h45), les Tounonnais devront proposer la même détermination et surtout la même volonté de jouer que contre l'ASM. Pour cela, le manager du RCT, Bernard Laporte, pourra compter pour la première fois sur sa nouvelle star All Black, Ma'a Nonu.

Une victoire humiliante et tonitruante sur la pelouse de l'ASM permet aujourd'hui de poser la question. Le RC Toulon saura-t-il bonifier son succès en Auvergne et le convertir en déclic pour lancer sa saison en Top 14 ? Ce qui est sûr, c'est que du côté du club varois, les feux sont tous au vert. Après la prolongation XXL de Mathieu Bastareaud, Bernard Laporte a pu rapidement se plonger dans ses tactiques de match qui seront mises en application cet après-midi à Mayol pour tenter de dominer Agen. Depuis le début de la saison, en championnat de France, le RC Toulon n'a jamais réussi à confirmer après deux succès de rang. Une troisième victoire consécutive, au Stade Mayol et avec la manière si possible, arriverait donc au meilleur moment pour envoyer un message clair à tous ses rivaux. Un moment également opportun puisque Bernard Laporte devrait aligner pour la première fois sa nouvelle star, Ma'a Nonu...

Ma'a Nonu, la star et l'attraction

Sans surprise, c'est lui le centre d'attraction. Le double champion du monde Black (33 ans, 103 sélections), fraîchement titré en Angleterre fin octobre, est sur toutes les affiches, à travers la ville et sur internet, annonçant la rencontre face à Agen, pour la 10e journée du Top 14. La Rade va enfin voir à l'oeuvre sa nouvelle perle All Black, dix jours après son arrivée très médiatisée et effectuée sous l'oeil de nombreuses caméras. Après une première semaine consacrée à son intégration et différents tests médicaux, le centre (1,82 m, 106 kg) a connu ses premiers entraînements dès lundi. L'occasion de rencontrer ses nouveaux coéquipiers. A peine arrivé dans le Var, le Néo-Zélandais a également échangé avec le manager du RCT, Bernard Laporte. "Je ne le connaissais pas, on ne s'était jamais rencontré", raconte l'ancien sélectionneur du XV de France. "Je l'ai découvert, c'est quelqu'un avec beaucoup d'humilité et qui a l'air très attachant. Même s'il prend encore ses marques, il a toujours le sourire. On sent le bon mec."

Redistribution des cartes

Au-delà de son comportement et de son attitude, ce sont ses performances sur le terrain qui aiguisent la curiosité. Samedi, Nonu sera sans doute associé à Mathieu Bastareaud au centre. Une paire surpuissante qui a de quoi effrayer n'importe quel adversaire. "Basta" ayant prolongé cinq ans au RCT, Mayol va peut-être voir à l'oeuvre un duo de concasseurs amené à durer. Mais cette arrivée redistribue également les cartes en interne. Maxime Mermoz, titulaire depuis le début de saison, est laissé au repos ce week-end. Pour autant, cela ne veut pas dire que le staff prendra cette décision pour les prochains rendez-vous. "La vérité du terrain nous dira", plaide Laporte, avant de préciser sa pensée: "Quelle est la meilleure association, est-ce Nonu avec Mathieu Bastareaud ou Maxime Mermoz ? Ce qui est certain, c'est qu'il peut jouer avec les deux. Il a du "Basta" et du Maxime en lui, c'est un grand joueur."

Enfin, Laporte attend également de son expérimenté All Black un effet moteur sur l'ensemble du groupe, "comme pour Giteau ici, ou Carter à Paris, on attend de ces joueurs qu'ils fassent progresser l'équipe et tirent tout le monde vers le haut". Premiers éléments de réponse tout à l'heure à partir de 14h45 avec une rencontre pas trop épineuse pour des débuts, contre Agen. De son côté, Ma'a Nonu ne vient pas à Toulon pour se tourner les pouces. Au contraire même, il débarque à Mayol pour gagner, pour remporter des titres, pour marquer l'histoire du club idéalement, et pour tout renverser sur son passage. Comme il a l'habitude de le faire sur le gazon.