Juan Martin Fernandez-Lobbe (RC Toulon)
Juan Martin Fernandez-Lobbe (RC Toulon) | JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Top14 : Toulon devant Montpellier

Publié le , modifié le

Le Rugby Club Toulonnais s’est imposé de justesse face au Stade Français (17-15) lors de l’ultime journée de la phase régulière du championnat. Les Rouge et Noir terminent premiers devant Montpellier, vainqueur du Racing-Métro (44-10) et Clermont, victorieux 25-22 de Perpignan. Toulouse, grâce à son large succès contre Grenoble, s’empare in extremis de la 4e place. Les Stadistes recevront le Racing en barrages tandis que l’ASMCA accueillera le champion de France castrais, battu à Bayonne (23-13). Perpignan et Biarritz descendent.

Toulon contrarié

Le Stade Français a contrarié Toulon toute la première période, rentrant aux vestiaires avec 7 longueurs d’avance sur le leader (7-3) grâce à un essai en contre de Bonneval suite à une passe hasardeuse signée Bryan Habana. Le RCT réagissait bien d’entrée de second acte avec un essai rapide signé Mitchell. Mais l’exclusion de Mikautadze après 53 minutes de jeu (pour un coup de pied sur la nuque de Sempéré, à terre) maintenait le suspense à l’Allianz Riviéra de Nice (11-10 à l’heure de jeu). Toulon finissait par l’emporter (17-15) pour conserver sa place en tête.

Montpellier a tué le suspense d’entrée

Montpellier a ouvert le score sur un essai de Wynand Olivier qui a contré un coup de pied de dégagement de Juan Martin Hernandez avant de filer dans l’en-but. Un deuxième essai du centre sud-africain dix minutes plus tard (21e) permettait aux Languedociens de creuser l’écart face à des Franciliens malheureux, la passe de Tulou pour Olivier étant clairement en-avant, contrairement à ce que l’arbitre décidait (essai accordé malgré la vidéo, très nette). A 23-3 à la pause, les hommes de Fabien Galthié, dominateurs, avaient fait l’essentiel. Et dès l’entame de la seconde période, un contre signé Ranger tuait le suspense. Montpellier s’offrait tranquillement le droit de recevoir en demi-finales au terme de cette rencontre prolifique (44-10 au final).

Perpignan a embêté Clermont

Clermont a écopé de deux cartons jaunes coup sur coup en fin de première mi-temps, à 13-13. Les Catalans menaient même 16-13 après la pénalité consécutive à l’en-avant volontaire de Sivivatu (35e). A ce moment-là, l’Usap était sauvée. Idem à 16-16 à la pause. Les Auvergnats, eux, restaient sur le podium (3e). La seconde période était tendue, serrée. Les deux équipes se rendaient coup pour coup. C’est Morgan Parra qui crucifiait l’Usap dans les dernières minutes (25-22).

Toulouse a assuré

Même si ça n’a pas été facile contre des Grenoblois en lutte pour le maintien, le Stade Toulousain a pris les devants en première mi-temps grâce à un essai de Hosea Gear (11e). Les hommes de Guy Noves menaient 7-3 à la pause. Ils ont ensuite accéléré pour s’offrir un succès aisé grâce à des essais signés Vermaak (2), Picamoles et Gear (31-8). Du coup, les Rouge et Noir pointent au 4e rang, devant le Racing-Métro (à la différence de points). Toulouse accueillera donc les Ciel et Blanc lors d'un vrai "faux quart de finale" le 9 mai. L'autre barrage opposera le lendemain Clermont (3e) au Castres Olympique (6e).  

Paris en lice pour l'Europe

Le Stade Français, qui a obtenu le point de bonus défensif à Toulon, achève le championnat à la 7e place devant Bordeaux (8e). Paris disputera un double barrage européen (aller-retour) contre le 7e du championnat d'Angleterre pour tenter d'arracher le dernier ticket pour la prochaine Coupe d'Europe. 

Le classement du Top14