Le pack toulonnais face au pack parisien
La mêlée toulonnaise, avec Jean-Charles Orioli, face à son homologue du Stade Français | AFP - LIONEL BONAVENTURE

Top14: dernière journée à grand suspense

Publié le , modifié le

La 26e et dernière journée de cet indécis Top 14 offre des enjeux sur chacune des rencontres. Quatre formations (Grenoble, Bayonne, Oyonnax, Perpignan) luttent pour éviter la deuxième place de relégable, quatre autres (Toulon, Montpellier, Clermont, Racing-Métro) ambitionnent de prendre l'une des deux premières, synonymes d'accession directe aux demi-finales, et trois autres (Castres, Toulouse, Stade-Français) rivalisent pour obtenir les deux dernières places pour disputer les phases finales. Sans oublier la 7e place, qui donne accès à un barrage pour jouer la Coupe d'Europe, que se disputent Stade Français et Bordeaux-Bègles. Seuls Brive et Biarritz n'ont plus rien à disputer ce week-end. Entre miracles et révolutions, voici les différents scénarios. Une chose est sûre: le maintien n'aura jamais été aussi difficile à conquérir.

Toulon - Stade-Français: la "qualif" pour enjeu commun

Chacun à son niveau, les deux équipes visent un ticket. Toulon veut la qualification directe pour les demi-finales, alors que le Stade Français rêve encore d'une qualification pour les barrages, et tout du moins veut conserver une 7e place synonyme de barrage pour la prochaine Coupe d'Europe. De nouveau qualifié pour la finale de la Coupe d'Europe, le RCT n'est pas encore assuré d'aller directement en demi-finales. Leader du championnat à 8 reprises cette saison (seul Clermont a fait mieux avec 10 semaines), l'équipe de Bernard Laporte veut s'épargner l'accumulation de matches pour tenter de réussir cette fois un doublé inédit Top14-H Cup.
Le miracle: A l'Allianz Arena, le Stade Français renverse le finaliste de la H Cup et profite d'une non-victoire de Castres (à Bayonne) ou de Toulouse (contre Grenoble) pour intégrer le Top6 et ainsi poursuivre sa saison en phases finales pour la première fois depuis 2009. Avec la qualification pour la prochaine Coupe d'Europe dans la poche. Une énorme satisfaction pour la première saison de Gonzalo Quesada.
La révolution: Malgré le retour d'Ali Williams en 2e ligne, Toulon s'incline dans ce match délocalisé à Nice et sort des deux premières places, qualificatives pour les demi-finales. Le finaliste du dernier championnat se voit donc contraint de passer par un barrage, à domicile.

Montpellier - Racing-Métro: l'accès direct aux demi-finales

Derrière le duo Clermont-Toulon, Montpellier a souvent pointé son nez en tête du championnat cette saison. Les hommes de Fabien Galthié son déjà assurés de disputer les phases finales, mais ils rêvent d'entrer directement en demi-finales pour la première fois de leur Histoire. A domicile, avec le retour de leur habituel capitaine Fulgence Ouedraogo après 6 mois d'absence, les Montpellierains, seulement vaincus par Castres cette saison à Du-Manoir, ne veulent pas lâcher leur deuxième place. Mais les Racingmen ont le vent en poupe, avec cinq victoires consécutives, dont celles à Grenoble et au Stade Français.
Le miracle: Après avoir occupé la 8e place et au-delà du championnat d'octobre à fin février, le Racing-Métro remporte la victoire à Montpellier, et Clermont ne gagne pas à domicile contre l'USAP. Du coup, les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit prennent la 2e place, voire mieux si en plus Toulon s'incline contre le Stade Français sans rien décrocher. Ce sera alors la place de 1er.

Les Montpelliérains ont enfoncé la défense du Racing
Les Montpelliérains ont enfoncé la défense du Racing

Clermont - Perpignan: miracle ou révolution

Après sa cruelle désillusion en demi-finale de Coupe d'Europe, Clermont doit réagir dans son antre de Marcel-Michelin en recevant l'USAP. Pour cela, les Jaunards retrouvent leur capitaine Aurélien Rougerie, et vont dire adieu au futur retraité Elvis Vermeulen. Ils espèrent que Toulon ou Montpellier vont s'incliner pour revenir parmi les deux premiers du classement. S'ils se trouvent à égalité avec le Racing, ils leur passeront devant grâce au goal-average particulier. Ces deux dernières saisons, Les Clermontois ont toujours été directement en demies. Perpignan sait que son maintien passe par un énorme exploit dans un stade où aucun visiteur ne s'est imposé depuis 76 matches. S'imposer ici représenterait un tremblement de terre en Auvergne.
Le miracle: Occupant la peu désirable 13e place avant cette dernière journée, Perpignan parvient à s'imposer dans la citadelle imprenable de Clermont. En plus de ce succès, soit Oyonnax, à Brive, ou/et Bayonne, contre Castres, ou/et Grenoble, à Toulouse, ne parviennent pas à s'imposer, et voilà les Catalans qui se maintiennent en Top 14 du bout des ongles lors de cette dernière journée.
La révolution: Pour la première fois de son histoire, Perpignan descend en ProD2 à l'issue de ce match. Avec le Stade Toulousain et Clermont, ce sont les seuls clubs à n'avoir connu que l'élite du championnat de France. La fin d'une époque pour cette institution.

Le Perpignanais Mjekevu pris par le Clermontois Delany lors du match aller
Le Perpignanais Mjekevu pris par le Clermontois Delany lors du match aller

Toulouse - Grenoble: la lutte pour continuer

Rien n'a été simple cette saison pour le Stade Toulousain. Jamais vraiment serein en Top 14, sorti en quarts de finale de la Coupe d'Europe, l'équipe de Guy Novès n'est toujours pas certaine de disputer la phase finale. A égalité de points avec le Stade Français, avec deux longueurs de retard sur Castres, les quadruples champions d'Europe doivent s'imposer pour garder leur destin en mains, lors de la venue de Grenoble où Thierry Dusautoir fera son retour à la compétition. Les Isérois, en fin de cycle avant le départ de nombreux joueurs, ont perdu leurs six derniers matches et n'ont toujours pas assuré leur maintien en Top 14, même si les 3 points d'avance sur les autres prétendants  représentent un matelas agréable. Après avoir occupé jusqu'à la 4e place du Top 14 fin janvier, au point d'envisager l'Europe, l'équipe de Fabrice Landreau vivrait une relégation comme une terrible déception.
La révolution: Si le Stade toulousain s'incline à domicile contre les Grenoblois, et que le Stade Français l'emporte à Nice contre Toulon, le plus beau palmarès du rugby français ratera les phases finales pour la première fois depuis 34 ans. Ce serait un véritable séisme dans la Ville Rose.

Bayonne - Castres: la lutte pour continuer (bis)

Bayonne face à Castres, c'est exactement le même enjeu qu'entre Toulouse et Grenoble. Onzième du Top 14, l'équipe basque n'a pas encore sa place dans l'élite la saison prochaine. A égalité de points avec Oyonnax et l'actuel relégable, Perpignan, l'Aviron, qui sort d'un nul à Grenoble et d'une victoire sur le Stade Français, doit s'imposer pour conserver sa place. Sinon, il devra compter sur les résultats des autres concurrents. Mais le champion de France castrais a également besoin d'un succès. Avec 66 points et une 5e place, il demeure à portée des Toulousains  et des Parisiens qui peuvent lui passer devant, et ainsi l'exclure des phases finales. 
Le miracle: Depuis la 5e journée, début septembre, Bayonne n'est sorti des trois dernières places qu'à trois reprises (18e journée début février, 21e journée fin février, et 25e journée mi-avril). Avec un nouveau changement de présidence en cours de route, sans oublier les remous autour de l'étude d'une fusion avec Biarritz, l'Aviron a encore vécu une saison en eau trouble. Mais si l'USAP ou Oyonnax ne ramènent rien de leur déplacement, le club basque pourra défendre les couleurs basques la saison prochaine dans l'élite. Seul.

Bordeaux-Bègles - Biarri​tz: la 7e place dans le viseur

Les Biarrots, relégués depuis longtemps, disputent leur dernier match en Top14. A Chaban-Delmas, Bordeaux-Bègles a l'occasion de terminer sur une très bonne note une saison incroyable, où ils ont déjà remporté 12 matches. En prime, ils peuvent arracher la 7e place du Top 14. L'an dernier, à l'avant-dernière journée, les joueurs de Vincent Etcheto avaient laissé les Biarrots fannys (16-0) dans cette enceinte, dans laquelle ils ont causé bien des soucis aux Toulonnais (défaite 22-20) mi-avril. Seules deux formations se sont imposées en Gironde cette année: Montpellier (36-29) à André-Moga et le RCT.
Le miracle: Si Bordeaux-Bègles l'emporte avec le bonus offensif et que dans le même temps, le Stade Français ne ramène rien de son voyage à Nice face à Toulon, l'équipe de Raphaël Ibanez s'offrira une 7e place, synonyme de barrage face au 7e du championnat anglais (les Wasps) au mois de mai. La nouvelle Coupe d'Europe serait à portée de mains pour un club qui visait, au départ, un maintien confortable.

Le Bordelais Le Bourhis pris par le Biarrot Brew
Le Bordelais Le Bourhis pris par le Biarrot Brew

Brive - Oyonnax: un seul enjeu entre promus

Neuvième du Top 14, Brive ne joue rien ce week-end. Sur un terrain où seul Biarritz s'est imposé cette saison, et où le Racing a ramené le nul, les Corréziens ne veulent pas rater leur sortie devant leur public. Pour la première saison de son Histoire dans l'élite, Oyonnax a longtemps pu croire en un maintien plus tranquille. Les victoires en début de saison sur Clermont (30-19), Castres (19-9) ou Toulon (25-22) dans leur antre de Charles-Mathon n'ont pas suffi à leur assurer le ticket pour la saison prochaine. Avec une seule victoire à l'extérieur (à Biarritz), le promu aimerait améliorer ce résultat lors de ce dernier match. Mais si l'USAP ne décroche rien à Clermont, quelque soit leur résultat, ils joueront une deuxième saison en Top14.
La révolution: Pour la première fois intégré au Top 14 après son titre de champion de ProD2, Oyonnax peut faire comme Grenoble l'an dernier, et Bègles-Bordeaux l'année d'avant, à savoir se maintenir. Ce serait la première fois depuis la saison 2006-2007 que les deux promus (Brive et Oyonnax) restent en Top 14. A l'époque, les lauréats étaient Montauban et Albi.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze