Clermont Perpignan dernière journée
Lifeimi Mafi (Perpignan) pris à Clermont | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Top14 : Chronologie d'une descente

Publié le , modifié le

Comme Biarritz, Perpignan va quitter le Top 14. A la lutte avec Bayonne et Oyonnax, l'USAP a pourtant cru au miracle sur la pelouse de Clermont lors de la dernière journée du championnat. Retour sur 80 minutes à suspense.

14h45 : 80 minutes en enfer
Peur sur Bayonne, Oyonnax et Perpignan. Ces trois équipes sont concernées par la lutte pour le maintien. La situation est surtout critique pour l'USAP qui doit ramener un résultat positif de Clermont. Dans la forteresse de Michelin, il y avait peu d'espoir. Faut-il le rappeler, l'ASM n'a plus perdu à domicile depuis novembre 2009. Bayonne est lui mieux loti en recevant Castres. Oyonnax joue sa carte à Brives.

14h50 : Fofana enfonce Perpignan
Malgré une bonne entame et un drop de Hook de 45 m (4e), Fofana remet les Catalans à leur avant-dernière place (7-3, 10e). Ce n'est pas l'avalanche promise mais ça ne suffit pas encore pour inverser la tendance. L'USAP va devoir s'accrocher.

15h12 : Bayonne respire
Bayonne était le moins menacé au départ. A domicile contre le Champion de France en titre, l'Aviron avait pris les choses en main mais avec peu de bénéfice. Au bout de 25 minutes, ça se décante. Jean-Dauger respire sur une belle percée de Fernandez qui offre l'essai à Ugalde sur un plateau (10-3).

15h14 : L'USAP se relance
Perpignan ne veut pas mourir sans combattre. Sur un superbe mouvement, Mjekevu parvient à aplatir entre les poteaux. Perpignan repasse devant et, en menant 13-10, sort provisoirement de la zone rouge.

15h23 : Clermont voit jaune
A une minute d'intervalle, Sivivatu et Malzieu écopent d'un carton jaune. Clermont se retrouve à 13. Une aubaine pour Perpignan qui espère en profiter pour se détacher.

15h33 : Perpignan sur un fil
La mi-temps est sifflée à Michelin. Le miracle perpignanais tient toujours grâce à un nul 16-16. Il tient à un fil...

15h40 : Ça chauffe à Bayonne
Les esprits s'échauffent à Bayonne où on prolonge le "plaisir". A moins qu'on préfère se faire mal... Chisholm lui agresse Kockott mais échappe au carton jaune. L'ouvreur castrais ramène son équipe à 10-6. Ça devrait bouger en 2e mi-temps car si on en reste là, le Castres Olympiques n'est pas qualifié pour les phases finales. Un sacré coup de tonnerre !

15h48 : Hook rate la pénalité
Toujours en supériorité, Perpignan poursuit son effort et obtient une pénalité. Hook s'y colle mais rate une belle occasion (42e).

15h51 : Oyonnax prend l'eau
Après la pénalité ratée d'Urdapilleta, Oyonnax voit la relégation se profiler. A défaut de marquer, les joueurs de l'Ain encaissent deux pénalités de Gaëtan Germain en trois minutes (42e et 45e). Le bonus défensif s'échappe et l'USO est provisoirement dans la charrette avec Biarritz.

16h02 : Hook retrouve la réussite
James Hook retrouve son pied au bon moment. La pénalité passe entre les poteaux pour l'USAP (19-22).

16h09 : L'essai du maintien pour l'Aviron
Parti d'un dégagement aux 22 m, Bayonne met la pression sur le CO qui veut relancer de ses propres 22 m. Très mauvaise idée car après avoir perdu le contrôle du ballon, Rockocoko passe en force. Avec la transformation, l'Aviron mène 20-6.

16h14 : Oyonnax coule à pic
En infériorité numérique après un plaquage haut de Tebani, Brive lâche les chevaux. Le CAB s'enflamme et marque le premier essai du match grâce à Pejoine. 19-3, l'USO compte désormais sur Clermont pour sauver sa peau en Top 14.

16h20 : Oyonnax piqué au vif
Le réveil a-t-il sonné dans les têtes oyonnaxiennes ? Passe millimétrée d'Urdapilleta dans le dos des Brivistes. Boussès est à la réception et redonne un peu d'espoir aux joueurs de l'Ain.

16h25 : Essai refusé à Clermont
Cardiaque s'abstenir... Perpignan pousse un ouf de soulagement. Sans un petit en avant de Fofana, c'était l'essai pour Clermont. Les deux équipes restent à égalité 22-22. En revanche, le carton reçu par Guiry pourrait coûter cher.

16h28 : La bascule
Oyonnax revient en Top 14 ! Au moment ou Morgan Parra redonne l'avantage à Clermont (25-22), l'USO marque un essai capital. Sur l'aile gauche, Bousquet s'arrache et va aplatir sans mettre le pied en touche. Christophe Urio exulte au bord du terrain.

16h41 : Perpignan en Pro D2
Le miracle n'a pas eu lieu. Pensionnaire de l'élite depuis les origines en 1911, Perpignan quitte le Top 14 sur une défaite 25-22 à Clermont. Malgré le point du bonus défensif et une dernière bataille héroïque, les Catalans n'ont pas réussi leur pari. La relégation se joue à la différence particulière avec Oyonnax. De quoi nourrir des regrets sur cette saison ratée.