Lionel Beauxis Stade Toulousain
Lionel Beauxis (Stade Toulousain) | Frédéric Lancelot - SIPA

Top 14 : Toulouse vise le dernier carré

Publié le , modifié le

C'est avec un groupe toujours amoindri par les blessures que Toulouse se rend à Perpignan, ce soir (20h45), pour tenter de décrocher son billet pour les demi-finales de Top 14 à l'occasion de la 23e journée de championnat. Un déplacement délicat pour les Toulousains, désireux de s'imposer pour digérer l'énorme désillusion en quart de finale de Coupe d'Europe le week-end dernier face à Edimbourg (défaite 19-14).

Impérial tout au long de la saison, le Stade Toulousain est sur courant alternatif depuis le mois de mars. Diminués par les blessures à répétition et l'épuisement de ses internationaux, très sollicités cette année, les Rouge et Noir n'ont plus que le Top 14 pour sauver leur saison. "C'est sûr qu'il faut rebondir, parce qu'on peut difficilement rester comme ça", reconnait Jean-Baptiste Elissalde, entraîneur des arrières toulousains. "Mais rebondir tout de suite, c'est difficilement envisageable vu que notre effectif de trois-quarts fond comme neige au soleil". Matanavou, Botha, Caunibuca, Fritz, Médard, Picamoles, Clerc et Mc Alister sont en effet incertains.

Toulouse doit faire mieux que Toulon

Vainqueur du Stade Français (22-18) lors de la dernière journée de championnat, Toulouse, tenant du titre, compte quatre points d'avance sur son dauphin, Clermont. L'enjeu est important : si les hommes de Guy Novès repartent avec un meilleur résultat que les Toulonnais, qui jouent samedi à Agen, ils seront assurés de disputer les demi-finales du Top 14 à trois journées de la fin de la saison régulière.

Mais la tâche ne sera pas aisée face à Perpignan, 12e et premier non-reléguable. "L'USAP, c'est toujours un contexte un peu hostile, surtout dans la situation où en est l'équipe. Ce ne sera pas une partie de plaisir", prévient Jean-Baptiste Elissalde. D'autant que Perpignan se présente avec un groupe quasiment au complet avec les retours de Tuilagi et Chouly.

Perpignan invaincu en Top 14 depuis novembre

Invaincue en Top 14 depuis novembre, l'USAP entend confirmer sa victoire face à Bayonne (47-9) et profiter de la récente déconvenue en Coupe d'Europe de son adversaire pour assurer sa place parmi l'élite du rugby hexagonal. "On connait le potentiel et le caractère de cette équipe de Toulouse, mais on ne veut pas trop la regarder", affirme Bernard Goutta, l'entraineur de Perpignan. "Ce qui nous intéresse, c'est notre maintien et comment faire pour l'assurer." 

Victor Patenôtre

francetv sport @francetvsport