Top 14 : Toulouse tenu en échec, Bordeaux respire, le Racing s'en sort in extremis... Ce qu'il faut retenir des matches du jour

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Maxime Medard
Maxime Medard (en noir) plaqué ici par le Castrais Florian Vialelle. | Lionel BONAVENTURE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Toulouse a manqué l'occasion de relever la tête après la claque infligée la semaine passée par le Stade Français (48-14). Dans le derby, les Toulousains ont été tenus en échec par Castres malgré une première période largement à leur avantage. C'est leur troisième rencontre sans victoire de rang (16-16). Bordeaux enchaîne pour sa part un deuxième succès grâce à sa victoire bonifiée contre Bayonne (43-19). Enfin, le Racing 92 l'a emporté au forceps contre Pau qui n'est pas passé loin de la surprise de cette huitième journée de Top 14 (24-22).

• Toulouse au ralenti

Le Stade Toulousain n'est plus à la fête en Top 14. Les joueurs d'Ugo Mola comptaient sur la réception de Castres dans le derby occitan pour mettre fin à une série de deux défaites successives dont une large contre le Stade Français (48-14). C'est manqué puisqu'ils doivent se contenter du match nul (16-16). Les Toulousains avaient pourtant pris le meilleur départ en menant de dix points à la pause (13-3) grâce à l'essai du talonneur Peato Mauvaka (26e) et des coups de pied de Zack Holmes. Mais c'est justement grâce à la réussite du buteur adverse, l'Argentin Benjamin Urdapilleta, que Castres est revenu dans la partie et à même égalisé d'une pénalité à trois minutes de la sirène (77e). Entretemps, le centre Thomas Combezou avait inscrit le seul essai castrais du match au retour des vestiaires (44e). Avec ces deux points du nul, Castres sort de la zone rouge et laisse sa 13e place à Brive, défait hier à Toulon (35-19). Toulouse reste troisième avec deux rencontres de plus que Clermont et La Rochelle en tête du championnat.

à voir aussi Top 14 : Toulon domine Brive et reste invaincu à Mayol Top 14 : Toulon domine Brive et reste invaincu à Mayol

• Bordeaux peut souffler

Bordeaux et Bayonne s'affrontaient au stade Chaban-Delmas dans une rencontre capitale dans les tréfonds du classement. Ce duel a tourné rapidement à l'avantage des Girondins qui ont pris largement les devants en première période (22-0 à la pause). Les locaux ont inscrit six essais dont trois dans le premier acte par l'intermédiaire de Matthieu Jalibert (21e), Yoram Moefana (30e) et Joseph Dweba (36e). L'Aviron bayonnais a bien cru pouvoir revenir dans la partie en attaquant fort la seconde période avec deux essais : Torsten van Jaarsveld (50e) et Guillaume Rouet (63e).

Mais l'UBB était bien plus forte en cet fin d'après-midi et a repassé la marche en avant. Ils ont inscrit six essais au final, de quoi empocher une victoire écrasante avec le point du bonus offensif (43-19, six essais à trois). Avec cinq points dans la poche, Bordeaux retrouve provisoirement une place de barragiste.

• Le Racing 92 manque de se faire surprendre par Pau

Pau a bien failli créer la surprise de cette huitième journée de Top 14. Sans un essai de Fabien Sanconnie dans les dernières minutes (75e), transformé par François Trinh-Duc, Pau serait reparti avec la victoire, la première au Racing depuis 20 ans. La Section paloise a su réagir malgré sa mauvaise entame de match et l'ouverture du score Ciel et Blanc par Olivier Klemenczak (11e). C'est l'essai d'Eliott Roudil (47e) qui a permis aux Palois de prendre les devants en début de seconde période, bien aidés par Antoine Hastoy, auteur de 17 points sur 22. Mais le buteur a manqué la pénalité de la victoire d'une cinquantaine de mètres alors que son équipe menait encore (73e).

A défaut, la Section doit se contenter du point de bonus défensif et enchaîne une troisième défaite de rang avant de recevoir le Stade Toulousain dans une semaine. Avec cette victoire in extremis, le Racing 92 pointe en quatrième position au classement, à égalité de points avec le RC Toulon.