La joie des Toulousains, champions de France pour la 20e fois.
La joie des Toulousains, champions de France pour la 20e fois. | DOMINIQUE FAGET / AFP

Top 14 : Toulouse s'offre un 20e titre de champion de France face à Clermont

Publié le , modifié le

Grâce à deux essais de Yoann Huget, le Stade Toulousain a battu Clermont en finale du Top 14 (24-18) pour s'offrir son vingtième Bouclier de Brennus samedi au stade de France. Plus solides, plus engagés physiquement, les hommes d'Ugo Mola remportent leur premier titre depuis 2012 et conservent leur invincibilité en finale face à l'ASM.

Le match : Toulouse est parti, Clermont n'a jamais pu le rattraper

20-20, 47-44 et donc 24-18. Les deux premières confrontations entre Toulouse et Clermont cette saison annonçaient un match serré pour cette finale de Top 14. Match serré il y a eu, mais Toulouse et sa jeunesse triomphante ont su parfaitement contenir les Jaunards pour s'offrir leur 20e titre de champion de France, le premier depuis 2012.

Plus vifs, plus engagés dans les contacts et surtout irréprochables défensivement, les hommes d'Ugo Mola ont réalisé une prouesse : empêcher Clermont de marquer un essai pour la première fois de la saison. Les essais, c'est Toulouse qui s'en est occupé, et ils ont été l'oeuvre d'un seul homme : Yoann Huget. D'abord superbement décalé par Cheslin Kolbe (28e) le long de la touche, l'international français a récidivé à la conclusion d'une superbe séquence collective sur la largeur (55').

Battus dans les duels, en difficulté pour casser les plaquages et les lignes, les Clermontois ont subi la vivacité des Toulousains, incarnés par un Antoine Dupont déchaîné. Toujours au contact par le pied de Greig Laidlaw, les hommes de Franck Azéma se sont heurtés à un rideau défensif imperméable. Pour eux, la série noire en finale continue face à Toulouse : cinq matches, cinq défaites.

Le joueur : Kolbe, décisif puis fautif

On aurait pu mettre en avant Yoann Huget, auteur des deux essais et élu homme du match. Mais Cheslin Kolbe (Toulouse) s'est fendu du meilleur et du pire. C'est lui qui a mis Toulouse sur orbite sur le premier essai. A la réception d'une passe sautée, le Sud-Africain a parfaitement fixé Raka avant d'offrir le premier essai à Yoann Huget. Un premier écart que Clermont n'a jamais pu combler.

Il s'est ensuite rendu coupable d'un carton jaune pour jeu déloyal à la demi-heure de jeu en plaquant illégalement un joueur sans ballon après une perte de balle toulousaine. En laissant ses coéquipiers à 14 contre 15 à cheval sur les deux mi-temps, il aurait pu faire sombrer les siens mais Toulouse était trop fort collectivement samedi soir.

La décla' - Guitoune (Toulouse) : "On a fait un truc de dingue"

La stat' : 5/5

En cinq confrontations en finale du championnat de France face à Clermont, Toulouse n'a jamais connu la défaite : 1994, 1999, 2001, 2008 et donc 2019. Spécialiste des finales perdes (12 sur ses 14 disputées), l'ASM avait appris à gagner enfin en 2010 puis récemment en 2017. Mais toujours pas face au Stade Toulousain.

Le moment insolite : Van Dyk demande la nationalité française à Emmanuel Macron

Moment improbable lors du protocole d'avant-match. Le Sud-Africain du Stade Toulousain Maks Van Dyk a demandé à Emmanuel Macron de lui octroyer la nationalité française lors de la présentation des équipes.

"Je peux avoir la nationalité française s'il vous plait ?", a demandé le pilier remplaçant au chef de l'Etat lorsque celui-ci lui a serré la main. "Banco", lui a répondu Emmanuel Macron. "Je suis très fier d'être en France", a poursuivi le joueur. "On lance la procédure", lui a assuré le président.