Jelonch Bonneval Castres Toulouse
Jelonch (Castres) tente de plaquer Bonneval (Toulouse) | REMY GABALDA / AFP

Top 14 : Toulouse s'arrache pour s'imposer à Castres

Publié le , modifié le

Le Stade Toulousain a arraché la victoire sur la pelouse de Castres (20-21) lors de la 23e journée de Top 14 au cours d'un match tendu et indécis jusqu'au bout. Les rouge et Noir, une fois n'est pas coutume, ont inscrit tous leurs points au pied mais sont officiellement qualifiés pour les demi-finales du championnat.

Loué pour son jeu souvent épicé, le Stade Toulousain a cette fois joué les épiciers. Mais, au final, les Rouge et Noir sont parvenus à mettre fin à une attente de deux ans et demi (novembre 2016) sans victoire face à leur voisin.

 Ils ont brisé cette petite malédiction grâce au sans-faute de leur buteur Thomas Ramos, auteur de sept pénalités (100%), dont la dernière à quatre minutes de la fin pour reprendre l'avantage au CO lors d'un derby acharné, marqué par plusieurs échauffourées, surtout en première période. L'ouvreur de Castres Benjamin Urdapilleta, qui avait replacé son équipe devant deux minutes plus tôt, a ensuite eu la balle de match après la sirène, mais a commis un en-avant au moment d'armer son drop.

Ramos a le dernier mot

Au final c'est donc le C.O, au jeu soit disant restrictif, qui a inscrit trois essais contre aucun à leur adversaire. Profitant de deux cartons jaunes récoltés par le Stade en fin de première période (Ahki et Cros), les Castrais faisaient parler la puissance de leurs avants pour inscrire un essai de pénalité juste avant le retour aux vestiaires. Puis Vialelle, sur un exploit (61e) et Kockott (64e) faisaient passer leurs coéquipiers en tête au cours d'un passage de folie mais Ramos, impavide, allait finalement avoir le dernier mot en transformant toutes ses pénalités.

Le leader toulousain (84 pts) est devenu la première équipe directement qualifiée pour les demi-finales du Top 14 après la défaite de Lyon à Agen (25-15). Castres (4e 64 pts), qui récolte un double bonus offensif et défensif, manque de son côté l'occasion de distancer un peu plus le Racing (5e, 63 pts) en vue d'un barrage à domicile. S'il est encore trop tôt pour parler d'une passation de pouvoirs entre le tenant du titre et l'actuel leader du Top 14, il est vrai que les Toulousains ont frappé un grand coup au stade Pierre Fabre.