Tony Flood-Talatelei Gray (Stade Toulousain)
Toby Flood félicite Talalelei Gray, auteur d'un doublé face à Oyonnax | REMY GABALDA / AFP

Top 14: Toulouse-Oyonnax: Le Stade Toulousain suit le rythme de Toulon

Publié le , modifié le

Discret mais efficace, le Stade Toulousain poursuit son petit bonhomme de chemin dans le haut du classement de Top 14. Vainqueurs bonifiés d'Oyonnax (27-3), les Toulousains sont toujours à égalité avec Toulon, tombeur d'Agen dans l'après-midi, et mettent la pression sur Clermont qui se rendra à Brive dimanche. Tout juste retraité international, Thierry Dusautoir a passé tout le match sur la pelouse.

Pour vivre heureux, vivons caché. Une maxime qui semble coller à la peau du Stade Toulousain dans cette saison de Top 14. L'arrivée de Ma'a Nonu a mis la lumière sur Mayol ce samedi et les joueurs d'Ugo Mola ont pu tranquillement disposer d'Oyonnax à Ernest Wallon. Après dix journées, soit plus du tiers du championnat, les Stadistes sont deuxièmes (Clermont a joué un match en moins) et ont le même nombre de points que le RC Toulon, ogre du championnat. Dans un haut de classement très serré -six points séparent le premier Toulon du sixième Montpellier-, le Stade n'avait pas le droit à l'erreur face à la lanterne rouge, Oyonnax. Deux essais de Gray et un autre de McAlister permettent aux Haut-Garonnais d'empocher une victoire aisée et bonifiée (27-3).

Dusautoir, corps et âme au Stade

Forts du retour de leur capitaine Thierry Dusautoir, désormais dévoué corps  et âme à son club après avoir annoncé samedi la fin de sa carrière  internationale, les hommes d'Ugo Mola ont réussi leur objectif de consolider  leur position en championnat avant une double confrontation décisive pour la  qualification contre l'Ulster en Coupe d'Europe. Lanternes rouges du Top 14, les "Oyomen", désormais sous la houlette de  Johann Authier, ont eux enchaîné leur quatrième défaite consécutive toutes  compétitions confondues après une fessée infligée la semaine dernière à  Charles-Mathon par Brive (9-34). 

Les Rouge et Noir ont rapidement réagi grâce à un essai de Talaleleï Gray  (8), servi par Florian Fritz après un coup de pied de Luke McAlister, et deux  pénalités de Sébastien Bézy (14, 29). Toutefois incapables de creuser l'écart  après le carton jaune infligé au troisième ligne d'"Oyo" Ma'afu, ils n'ont viré  à la pause qu'avec un avantage de dix points (13-3).Mais, après deux pénalités manquées par Bézy (49, 50), les Toulousains ont  fini par faire craquer "Oyo" un peu avant l'heure de jeu, grâce à deux essais  de Gray (52), auteur d'un doublé, et de McAlister (59), synonyme d'un bonus  offensif qu'ils sauront conserver jusqu'au bout malgré quelques barouds des  "Oyomen" près de leur ligne.