Top 14 : Toulouse confirme sa suprématie

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Toulouse Zack Holmes
Le joueur de Toulouse Zack Holmes | AFP - Remy Gabalda

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Stade Toulousain a vaincu Montpellier (27-14) lors de la 17e journée du Top 14 ce samedi. Dans les autres matches, Bordeaux a dominé Grenoble (47-21) tandis que Perpignan (20-13) est retombé dans ses travers face à Agen

Le leader toulousain a confirmé sa suprématie et s'est imposé au stade Ernest Wallon devant Montpellier (27-14), son dixième succès en onze matches, lors de la 17e journée du Top 14, samedi. Après sa défaite la semaine dernière sur son terrain contre Perpignan (28-10), Montpellier a voulu faire taire les critiques. Accrocheur, déterminé, les Héraultais ont ouvert le score.  Mais au final, les Toulousains, ont fait parler leur puissance et se sont imposés. Pour les Héraultais, l'orgueil n'a donc pas suffi. L'équipe finaliste de l'an passé risque de pas être qualifiée pour la phase finale.


 

Dominé à Clermont (40-20), Bordeaux-Bègles a été bousculé par Grenoble (47-31) avant de remporter son 8e succès à domicile. Très en verve offensivement, l'UBB a marqué sept essais pour victoire bonifiée, obtenue en s'appuyant notamment sur ses recrues grands formats, le Fidjien Semi Radradra et le Néo-Zélandais Seta Tamanivalu.  L'UBB qui a affermi son statut de prétendant à la phase finale se classe pour l'instant à la quatrième place dans l'attente du match dimanche entre Clermont et Lyon. Les Toulonnais ont bénéficié d'une remarquable ligne d'arrière, notamment François Trinh-duc, très efficace contre Pau (38-11). Une victoire bonifiée, qui fait du bien, comme le succès d'Agen à Perpignan (20-13). Les deux équipes prennent leur distances avec Grenoble, 13e et barragiste, à la recherche de ses premiers points en 2019.

Enfin pour Perpignan, le rêve un peu fou de réussir à se maintenir est passé. Une semaine après le succès contre Montpellier (28-10), le premier de la saison après quinze défaites en autant de journées,  les Perpignannais attendaient un miracle. Cette défaite face à Agen à l'issue de ce match de la peur a montré qu'il n'aurait pas lieu et les a renvoyés quasiment en Pro D2.

AFP