RCT
Les Toulonnais soulèvent le Bouclier de Brennus, apothéose d'un fabuleux doublé | BORIS HORVAT / AFP

Top 14: Toulon s'impose devant Castres

Publié le , modifié le

Toulon a réussi son pari de réaliser le doublé Coupe d'Europe/Championnat en s'imposant face à Castres (18-10) samedi en finale du Top 14. Dans cette rencontre sans relief, totalement verrouillée, où les deux protagonistes ne se sont que peu risqués à prendre des initiatives, le RCT s'est montré redoutable d'efficacité pour aller décrocher son premier Bouclier de Brennus depuis 1992.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette revanche de la finale précédente n'a pas vraiment été à la hauteur tant du point du vue du spectacle que dans le rythme, tant les deux équipes ont semblé s'appuyer avant tout sur le combat et l'organisation défensive. Si les Castrais ont inscrit le seul essai du match, à la 12e minute, récupérant un ballon rendu au pied rendu par Toulon, sur une relance d'Evans au départ et à l'arrivée de l'action, et s'ils ont tenté davantage que les Toulonnais de mettre du jeu en essayant de faire vivre le ballon, ils se sont la plupart du temps heurtés au bloc rouge et noir.

Wilko à la baguette

Avec un pragmatisme effrayant mais payant, le RCT a fait le boulot en conquête et s'est surtout appliqué à jouer dans le camp adverse, grâce au métronome Wilkinson, en jouant dans le dos des Castrais. Bousculés dans les rucks et en mêlées, les Tarnais ont été poussés à la faute, laissant à Sir Jonny la possibilité de scorer tandis que son vis a vis Rory Kockott connaissait trois échecs. 

Seule la victoire est belle

A 12-10 à la pause, Toulon avait pris la main. Deux autres pénalités de Wilkinson et Armitage face à des Castrais qui ne trouvaient pas de solution leur permettaient de creuser un écart rédhibitoire tant les hommes de Laporte ont su gérer parfaitement leur avantage. Même s'ils n'ont pas offert à Wilkinson une sortie faite de panache, avec du mouvement, de l'envie offensive et des essais, si cette victoire fut minimale surtout forgée dans le combat et la tactique, les Toulonnais surtout concentrés sur l'enjeu ont obtenu ce qu'ils étaient  venus chercher, qu'importe la manière. Seul le titre restera dans l'histoire.  

Christian Grégoire