Top 14 : Toulon profite de l'indiscipline de Lyon pour l'emporter largement

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Le 3e ligne international du RCT, Charles Ollivon
Le 3e ligne international du RCT, Charles Ollivon | AFP - BORIS HORVAT

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un match accroché, du moins pendant 65 minutes, Toulon s'est appuyé sur ses avants pour venir à bout d'une équipe lyonnaise indisciplinée (36-14). Les ballons portés mis en place par le RCT n'ont laissé aucune chance au LOU, qui a récolté 5 cartons jaunes, et ont permis aux Varois de décrocher le bonus offensif.

L’indiscipline a coûté cher à Lyon. À Mayol, face à des Toulonnais peu inspirés, le LOU a longtemps cru pouvoir rentrer dans le Rhône avec un résultat. Mais l'indiscipline, 3 cartons jaunes reçus en 5 minutes, de la 14e à la 19e minute, a mis à mal les espoirs de la troupe de Pierre Mignoni

Pourtant, d’entrée, les Lyonnais mettaient à mal leurs adversaires du soir. Sur une mêlée, avec introduction pour le RCT, les avant lyonnais poussaient fort à l’impact pour obtenir une pénalité, celle-ci était sifflée contre le pilier géorgien Beka Gigashvili. Hélas, Jonathan Wisniewski la manquait des 40m, sur la gauche. Mais, à domicile, Toulon reprenait, bien vite, sa marche en avant. Grâce à un bon travail de Sergio Parisse, jamais le dernier pour contester le cuir, Toulon obtenait une pénalité, les Rouges et Noirs choisissaient d’aller en touche. À la suite d’un ballon porté, consécutif au lancer d’Etrillard, Mathieu Bastareaud se voyait sanctionné pour ne pas avoir fait l’effort de relâcher son vis-à-vis. Sous les poteaux, à une dizaine de mètres, Serin ouvrait la marque pour Toulon. (3-0, 9e). 

Toulon ne fait pas l’écart … à 15 contre 12

Toujours à la suite d’une touche, secteur fort des Toulonnais dans cette première période, Guillard écopait d’un carton jaune pour avoir écroulé volontairement un maul (14e). Bastareaud grattait un ballon capital, alors que Toulon était dans les 22m lyonnais, pour donner de l’air à son équipe. Une magnifique relance de Villière, qui faisait suite au coup de pied de dégagement, replaçait Toulon dans les 22m, en position de marquer. Après une succession de plusieurs fautes, Wisniewski payait le prix fort pour son équipe en prenant un jaune pour une position de hors-jeu (18e). Monsieur Cardona, l’arbitre de la rencontre, accordait alors un essai de pénalité aux Varois (10-0, 18e). Avant d’exclure temporairement Ivaldi, le talonneur du LOU, pour une faute dans un maul une minute plus tard. En l’espace de 5 minutes, Lyon se retrouvait à 12, contre 15, et devait subir les assauts toulonnais. Les Toulonnais n’en profitaient pas pour augmenter leur avance. Pire, Lyon ouvrait même son compteur, par une pénalité de Pélissié, à 13 (10-3, 27e). 

Puis, 5 minutes plus tard, alors que Lyon avait retrouvé ses 15 joueurs, Toulon inscrivait un deuxième essai. Après la bonne percée de Heem, derrière une mêlée disputée sur la ligne médiane, Rebbadj relayait puis passait par le sol. Dans la continuité, Paia'aua jouait un coup de pied rasant qui permettait à Dakuwaqa d'aplatir en coin, (15-3, 32e). Lyon profitera d’une pénalité de Wisniewski, des 20 mètres face aux poteaux, pour revenir à portée de tir des Varois (15-6, 40e). Durant 40 minutes, Lyon a fait plus que limiter la casse.

Lyon revient à 1 point … avant de (re)faire preuve d’indiscipline

Après une intervention de l’arbitre vidéo, pour un possible essai lyonnais, finalement refusé pour en-avant, Lyon cherchait à mettre une pression constante sur les Toulonnais. Disputée jusque-là sur un faux rythme, la deuxième mi-temps s’emballait quand Jean-Marc Doussain, entré 5 minutes plus tôt pour suppléer Pélissié, marquait un essai. Sur une mêlée disputée à 10m de l’en-but toulonnais, le pack du RCT prenait largement le dessus mais Bastareaud parvenait à sortir le ballon et décalait son demi de mêlée qui n'avait plus qu'à aplatir, (15-11, 53e). Berdeu manquait la transformation. 

Après un essai refusé à Ollivon pour une passe de Villiere jugée en-avant, Lyon revenait à une longueur des Varois. Après une faute d’Isa, dont la contestation était pénalisée de 10m supplémentaires, Berdeu inscrivait une pénalité, (15-14, 66e). Mais, comme trop souvent dans cette rencontre, les efforts du LOU étaient gâchés par une indiscipline criante. Dès le renvoi, Regard manquait de soutien et Fainga'a se mettait à la faute en venant à son soutien. Toulon faisait le choix, fort, d’aller en touche.  Rebbadj captait le lancer d'Etrillard en début d'alignement et permettait au maul de se structurer. Emmené par Ory, le ballon porté emportait tout sur son passage et obligeait Monsieur Cardona a siffler un essai de pénalité. Jean-Marc Doussain était sanctionné d’un carton jaune pour avoir écroulé le maul (22-14, 67e). Même sanction à l’encontre de Lambey, pour la même faute, 10 minutes plus tard (29-14, 77e). Facundo Isa inscrivait un dernier essai, à la dernière minute pour saler un peu plus l’addition. Score final 36-14, Lyon s’est montré bien trop indiscipliné pour espérer l’emporter, Toulon empoche un bonus offensif salvateur.