Top 14 : Toulon accable Perpignan

Top 14 : Toulon accable Perpignan

Publié le , modifié le

Le Rugby Club Toulonnais a fait un grand pas vers la première place de la saison régulière en dominant l’USA Perpignan (46-31) au stade de Montjuic à Barcelone dans un match délocalisé comptant pour la 25e journée du championnat. Les Catalans, qui se rendent à Clermont le 3 mai, risquent la descente en ProD2 car Oyonnax est revenu à hauteur et Bayonne a son destin en mains.

En cas de défaite à Clermont le 3 mai prochain, ce qui serait logique vu le niveau actuel des deux équipes, Perpignan serait sous la menace de Oyonnax qui, grâce à son match nul contre Toulouse (19-19), passe déjà devant l’Usap à la différence de points (avant de se rendre à Brive lors de la 26e journée). Et du relégable actuel, Bayonne, qui a l’occasion de frapper un grand coup ce soir à Grenoble : sinon il misera sur une victoire contre Castres dans 15 jours pour s’en sortir.

Mano a mano

Le match a eu deux phases bien distinctes. Un duel assez serré durant presque 40 minutes puis une démonstration de force de Toulon. Les Toulonnais ouvraient le score dès la 4e minute sur une pénalité signée Frédéric Michalak après une bonne poussée du pack varois en mêlée fermée (0-3). Perpignan réagissait immédiatement et profitait d’un plaquage haut de Suta pour se procurer une pénalité dans l’axe : James Hook, des 43 m, égalisait face aux perches (3-3, 7e). Idem quelques minutes plus tard mais de l’autre côté (plaquage haut de Hook) : Michalak redonnait trois points d’avance au Ercété (3-6, 10e).

L’Usap appuyait alors sur l’accélérateur. Les avants sang et or effectuaient un bon travail de sape dans les 22 m : après la mêlée qui suivait, le ballon était éjecté côté ouvert, et Marty envoyait Michel à l’essai en coin (8-6 après la transformation manquée de Hook, 21e).

Hook maintient l’Usap en vie

Les hommes de Bernard Laporte, très réalistes, reprenaient les commandes du match grâce à leur conquête très propre. Michalak ajoutait trois unités pour des visiteurs bien décidés à gagner pour s’assurer une place en demi-finale en fin de saison régulière (8-9). A la 25e minute, les Catalans profitaient d’un hors-jeu adverse (Menini) pour repasser en tête (11-9, 27e, pénalité de James Hook).

Les champions d’Europe passaient la surmultipliée en jouant sur toute la largeur du terrain : Virgile Bruni, qui avait signé en début de saison à l’Usap avant de se raviser, marquait en bout de ligne (11-16 après la transformation de Michalak, 28e). Mais la réaction des hommes de Marc Delpoux était splendide. Romain Taofifenua et le pack usapiste avançaient dans l’axe, Mafi se jouait ensuite de Michalak pour percer et servir Guilhem Guirado -futur talon d'en face- qui plongeait sous les poteaux (18-16 après la transformation de Hook).

Toulon accélère

Toulon aurait pu de nouveau marquer juste après mais l’arbitrage vidéo était fatal à David Smith qui avait mis le pied en touche au moment d’aplatir. Monsieur Berdos revenait à la pénalité précédente et Michalak ajoutait trois points (18-19, 38e). Et le RCT enfonçait le clou en s’échappant en sortie de mêlée pour déposer Haughton et s’en aller en terre promise. Michalak passait la transformation en coin pour creuser un premier écart (18-26 à la pause).

Dès l’entame de la seconde, le RCT manquait le break fatal. Après un plaquage haut de Marty sur Giteau, Michalak ratait la pénalité des 22 m en coin. Au contraire de James Hook qui redonnait espoir à l’Usap à la 47e sur une pénalité consécutive à un nouveau plaquage haut, de Fernandez Lobbe sur Pulu cette fois (21-26).

Le calice jusqu’à la lie

Mais les Toulonnais reprenaient leurs aises en poussant de nouveau les Catalans à la faute (21-29). Le chaos n’était pas loin lorsque Delon Armitage se voyait refuser un essai en coin pour avoir touché le drapeau. Ce n’était que partie remise pour le RCT qui achevait son adversaire dans la foulée sur un essai signé Rudi Wulf, transformé par Michalak (21-36, 56e). Puis sur un autre du redoutable ailier néo-zélandais qui tuait tout suspense à l’heure de jeu (21-43).

Malgré un bel essai signé Mjekevu (69e), Perpignan restait trop loin de Toulon pour espérer arracher le point de bonus défensif (31-43). Une ultime pénalité des visiteurs venait sonner le glas des espérances catalanes (31-46). Le maintien de Perpignan, qui a toujours évolué dans l’élite jusque-là, ne tient plus qu’à un fil.

Les résultats de la 25e journée

Le classement du Top 14

Grégory Jouin @GregoryJouin