Top 14 : Racing, Toulon, Clermont, Toulouse, ils rêvent tous du bouclier

Top 14 : Racing, Toulon, Clermont, Toulouse, ils rêvent tous du bouclier

Publié le , modifié le

Les fans d’ovalie attendaient ce moment avec impatience. C’est enfin l’heure de la reprise pour le Top 14. Champion en juin dernier, le Racing débute la défense de son titre samedi à Bordeaux-Bègles (20h45). Les Franciliens devront surveiller les revanchards Toulon et Clermont, le réveil attendu de Toulouse et du Stade Français et les ambitieux Montpellier, La Rochelle et Pau. Lyon et Bayonne retrouvent eux l’élite avec l’espoir d’y rester.

  • Le Racing ne veut pas se reposer sur ses lauriers

Le Racing ne veut pas se reposer sur ses lauriers

Candidat à sa propre succession, le Racing n’envisage pas du tout l’accident industriel. Le club des Hauts de Seine veut rester sur sa bonne dynamique « Il y a un peu moins de pression sur nos épaules, explique le capitaine Dimitri Szarzewski. J'espère que ça va nous permettre de nous lâcher davantage et d'être encore plus efficace. » A cause d’une reprise tardive, les Franciliens ont mis les bouchées doubles pour être prêts dès le 20 août. L’exemple de la saison post-titre ratée du Stade Français (12e) a semble-t-il motivé les Racingmen. « On verra dès le début de saison comment ça va se passer mais on a conscience de ce qu'il s'est passé au Stade Français ou dans certains clubs, a indiqué le capitaine Szarzewski. A nous aussi de nous remettre en question et au travail pour être le plus efficace possible et surtout remporter des matches. » Réponse dès samedi à Chaban-Delmas où Bordeaux-Bègles attend le champion de pied ferme.

  • Une armada de prétendants

Une armada de prétendants

Le Top 14 continue de jouer l’ouverture. Qui sera champion après le Stade Français et le Racing 92 ? Sur le papier, Toulon fait toujours figure de favori. Après un été mouvementé dans la rade, le RCT est en reconquête. Diego Dominguez va devoir gérer un effectif pléthorique mais déjà privé de ses stars (Giteau, Mitchell, Habana, Guirado). François Trinh-Duc, recrue phare, aura les rênes du jeu varois. A nouveau barré par le Racing en demi-finale, Toulouse cherche à retrouver son standing de finaliste. Pour y parvenir, Ugo Mola a mis l’accent la conquête avec le recrutement de Richie Gray et Leonardo Ghiraldini. De son côté, quel visage présentera le Stade Français ? Méconnaissable la saison dernière (12e), le club parisien a misé sur la stabilité de son groupe mais en renforçant son staff autour de Gonzalo Quesada. Ce « big four » est complété par Clermont qui a cédé Brock James à La Rochelle mais qui repart pour une nouvelle saison avec les crocs.

  • Le top 14 se recentre sur le wee​k-end

Le top 14 se recentre sur le wee​k-end

Fini la case du vendredi désormais réservée à la Pro D2 qui aura également une affiche avancée au jeudi. Le Top 14 se déroulera cette saison exclusivement les week-ends avec cinq plages horaires. Sauf exception, il y aura match le samedi à 14h45, 18h30 et 20h45, puis le dimanche à 12h30 et 16h15. Autre particularité, un « boxing day » façon Premier League anglaise au football, les 31 décembre et 1er janvier. Enfin, après des demi-finales au stade Vélodrome de Marseille, la finale se tiendra un dimanche au Stade de France. A noter qu’il y aura quatre doublons avec l’équipe de France, deux lors des tests-matches de novembre et deux pendant le Tournoi des 6 Nations.

Xavier Richard @littletwitman