Les Clermontois face à Brive dans le derby
L'ouvreur de l'ASM, Patricio Fernandez, en percussion dans la défense briviste | AFP - DIARMID COURREGES

Top 14 - Quatre journées, vingt points en jeu, les enjeux du sprint final qui débute samedi

Publié le , modifié le

A quatre journées de la fin de la saison régulière, le Top 14 s'approche de son dénouement. Avec vingt points à gagner au maximum, les 11 longueurs d'avance de La Rochelle, leader, sur Clermont, 2e, mettent à l'abri les Maritimes, alors que les Jaunards possèdent 8 points de plus que Montpellier, 3e. En revanche, pour tout le reste, hormis la relégation de Bayonne, cela reste ouvert. Le sprint final débute aujourd'hui.

La Rochelle et Clermont, les deux premières places presque en poche

Véritable surprise de ce championnat, La Rochelle compte 75 points. C'est presque autant que Clermont l'an dernier au même stade de la compétition (78 points), et bien plus que le RCT la saison d'avant (66 points). C'est surtout onze points de plus que le deuxième, Clermont, à quatre journées de la fin de la phase régulière. La première place semble promise aux Maritimes, qui reçoivent Bordeaux-Bègles aujourd'hui. Avec 8 points d'avance sur Montpellier, l'ASM a également un joli matelas pour voir venir. Le derby du Massif Central, samedi contre Brive, est néanmoins à prendre au sérieux. Du coup, il n'est pas certain que le choc Clermont-La Rochelle, pour l'ultime journée de phase régulière, ait un enjeu. Outre le fait de marquer les esprits avant les demi-finales.

Quatre places restantes: quatre favoris

D'un côté, il y a Montpellier, Toulon, Castres et Pau. Ces quatre équipes sont actuellement dans la zone des qualifiés pour la phase finale. Entre le MHR et les Béarnais, seulement quatre points. Mais gare aux dynamiques. Le Montpellier de Jack White alterne, depuis le début de l'année 2017, une victoire et une défaite de manière régulière en championnat. Battus à Brive avec le bonus défensif lors de la 22e journée, les Héraultais doivent donc, s'ils suivent leur plan, s'imposer contre Grenoble, qui joue encore sa survie dans l'élite. Et surtout, ils ont un match de plus à jouer, contre le Racing 92 dans un report qui a fait couler beaucoup d'encre

Toulon, avec son nouvel entraîneur en chef Cockrill suite à l'élimination en Coupe d'Europe et au limogeage de Mike Ford, n'a gagné qu'un seul de ses 4 derniers matches du Top 14 (le 11 mars contre Bayonne 82-14). La réception, dimanche, de Toulouse, est le match idéal pour retrouver une unité de jeu dans l'équipe, dans ce duel des Rouge et Noir. D'autant plus qu'un succès des Varois éliminerait définitivement le Stade de la course à la qualification. Autre équipe comptant une rencontre de moins: Castres (face au Stade Français). Vainqueur de Montpellier, à Bordeaux-Bègles, de Clermont, les Castrais restent sur deux défaites (à Pau et Grenoble). La venue du LOU est cruciale, samedi. Et les Palois, justement, doivent se remettre de deux revers cinglants, à Clermont (65-13) et contre La Rochelle (23-13) à domicile, en se rendant chez le champion en titre, le Racing 92, dimanche.

Quatre places restantes: le petit espoir

De l'autre côté, il y a l'UBBB, le Racing 92, Brive et Toulouse. Ce sont les quatre équipes les plus proches des qualifiables. Bordeaux-Bègles, vient d'enchaîner trois matches en prenant des points (deux victoires et un bonus défensif). Le Racing 92 et son match en retard, aimerait bien sortir d'une séquence très négative. Après la fusion avortée, après les cas de dopage finalement blanchis de Carter, Imhoff, Rokocoko, ou ceux de Dulin et Nyanga, sans oublier le cas Ali Williams, le champion de France en titre est dos au mur. Après la victoire sur Clermont le week-end passé, la réception de Pau est un tournant. C'est un rival pour la qualification. C'est donc presque un match "à la vie-à la mort".

Pour Brive aussi, le voyage à Clermont est vital. Bien sûr, il y a le fait que ce soit le derby du Massif Central. Bien évidemment, la seule défaite à domicile des Brivistes, cette saison, s'est faite au profit des Jaunards. Il y a donc de la revanche dans l'air. Et le dernier, c'est le Stade Toulousain. Eliminés de la Coupe d'Europe, en mal de son rugby légendaire, les hommes d'Ugo Mola ont cinq points de retard sur Pau, dernier qualifiable. C'est peu, et beaucoup à la fois pour une formation qui n'a gagné que trois matches depuis le début du mois de janvier (sur 10 rencontres toutes compétitions confondues).

La relégation: L'Aviron pris dans les rapides, Grenoble rêve encore

Cinq victoires en 22 matches, le bilan de Bayonne est famélique. Avec 26 petits points à son compteur, l'équipe de Vincent Etcheto est promise à la ProD2, même si rien 'est totalement acquis mathématiquement. Avec le Stade Français, premier non-relégable, à 18 points devant, la descente est à l'horizon. Ce sont d'ailleurs les Parisiens qui viennent dans le pays basque, samedi. Un match suivi attentivement par les Grenoblois, pour l'instant 13e à 11 points du Stade. A Montpellier, il faudra un miracle pour s'imposer. Mais depuis quelques temps, les hommes de Fabrice Landreau les accumulent: victoire sur Castres, match nul face au RCT et victoire sur le Racing.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze