Top 14 : Pau court-circuite Montpellier en ouverture de la saison

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Le Palois Giovanni Habel Kuefner à la charge face au Montpellierain Cobus Reinach
Le Palois Giovanni Habel Kuefner à la charge face au Montpellierain Cobus Reinach | AFP - Pascal GUYOT

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Top 14 de rugby a frôlé le couac: après 187 jours sans match, une coupure d'électricité a interrompu une dizaine de minutes la rencontre d'ouverture de la saison, remportée par Pau à Montpellier (26-23) pour la première surprise de la saison.

Bordeaux-Bègles - Stade français reporté; des cas positifs à Montpellier, Lyon, Toulouse, Agen, Clermont ou au Racing 92; une coupure de courant au bout de trois minutes de jeu à peine; trois essais refusés; un essai de pénalité à la 80e minute... le Top 14 a donc repris cahin caha. Mais reste sous la menace de la pandémie de Covid-19.

Car le protocole sanitaire, mis en place par la Ligue nationale de rugby est clair: trois cas au sein du groupe professionnel à trois jours d'une rencontre entraîneront son report. L'UBB et le Stade français, respectivement premier et dernier au moment de l'arrêt de la saison en mars, en ont donc été les premières victimes. Avec une vingtaine de joueurs positifs, le club parisien était en effet dans l'incapacité de présenter six premières lignes sur les 23 joueurs inscrits sur la feuille de match.

La LNR avait anticipé et décidé avec Canal+ de programmer deux matches les vendredis et dimanches soirs "au cas où"... Niveau suspense, le diffuseur a été servi avec son match d'ouverture 'bis'.

La pénalité du Palois Antoine Hastoy au bout de trois minutes à peine, soit les premiers points inscrits en Top 14 depuis une pénalité de Louis Carbonel pour Toulon face au Stade français (19-18) le 1er mars, a été saluée par... une coupure de courant.

Montpellier à sa main, puis la coupure

La lumière revenue, le rugby a pu reprendre ses droits: le Montpelliérain Yacouba Camara (15e) a inscrit le premier essai de la saison, le champion du monde Handré Pollard a inscrit trois pénalités et deux essais.

Mais le MHR, trop indiscipliné (22 pénalités, deux cartons jaunes), a déraillé... Muets en seconde période alors qu'ils menaient de treize points, les Héraultais se sont pris les pieds dans le tapis. Peu après la reprise, l'équipe de Garbajosa a eu l'occasion d'enfoncer le clou par un troisième essai de Gabriel Ngandebe (47). Cet essai, refusé pour une faute de Camara par ailleurs sanctionné d'un carton jaune, a été le tournant du match. Au lieu de prendre le large et de mener de dix-sept points (30-13), le MHR, réduit à quatorze à deux reprises après la pause, a cédé peu à peu du terrain avant d'encaisser un essai de pénalité trois minutes après la sonnerie.

Car la Section, seule équipe du Top 14 à avoir pu disputer trois matches de préparation dans l'été, a prouvé qu'elle était en jambes en signant le premier exploit de la saison alors que la sirène avait déjà retenti. Un essai de pénalité (80e+2) est finalement venu récompenser le courage et l'abnégation des Palois, vainqueurs dans l'Hérault pour la première fois depuis le 20 février 2016.

AFP